PIRATAGE, IFPI, HADOPI, ET AUTRES MERDES

"DIY", philosophie punk/hardcore, politique, engagement (s), manifs,etc... c'est ici qu'on débat.

PIRATAGE, IFPI, HADOPI, ET AUTRES MERDES

Messagepar FAFA-SAN » 21 Avr 2009, 14:31

Condamnation de Pirate Bay : la riposte des hackers

Vendredi 17 avril, la Fédération internationale de l'industrie phonographique (IFPI) a eu son quart-d'heure de gloire. Un tribunal de Stockholm a condamné Peter Sunde, Carl Lundström, Frederik Neij et Gottfrid Svartholm Warg, les quatre responsables de The Pirate Bay, un des principaux sites de téléchargement au monde, à un an de prison ferme pour complicité de violation des droits d'auteurs. L'IFPI a qualifié cette condamnation de "bonne nouvelle".

La réponse des "Pirates" n'a pas tardé : le site web de l'IFPI a été mis hors service, victime d'une attaque DDoS (attaque par déni de service distribué, qui consiste à saturer par de fausses requêtes les serveurs d'une cible au point de les rendre indisponibles), rapporte The Register, qui ajoute que le site était encore perturbé, lundi.

Dès vendredi, à l'issue du jugement, des discussion entre 250 "hactivistes" sur irc.anonnet.org évoquaient des représailles contre l'IFPI. L'opération de représailles, appelée "Baylout", visait aussi à mettre hors service le site suédois de l'IFPI. Mais ce genre d'attaques ne vise pas seulement les tenants du téléchargement légal. Ainsi, le site Free-torrent.org a aussi la cible d'une attaque DDoS.

En attendant, les quatre de Pirate Bay ont annoncé qu'ils allaient faire appel du jugement tandis que les amateurs de téléchargement illégal ne semblent pas impressionné par les rodomontades de l'IFPI.
FAFA-SAN
 

Re: PIRATAGE, IFPI, HADOPI, ET AUTRES MERDES

Messagepar xavier » 21 Avr 2009, 15:06

Ils n'auront jamais raison du "piratage".
Avatar de l’utilisateur
xavier
Jah Army!
 
Messages: 4489
Inscription: 04 Aoû 2002, 13:22
Localisation: à côté d'un appart de connards bruyants

Re: PIRATAGE, IFPI, HADOPI, ET AUTRES MERDES

Messagepar Jean Meyrand » 21 Avr 2009, 17:29

Ces "hackers" (lesquels?) sont bien les abrutis qui servent, consciemment ou inconsciemment, à la mise en place définitive d'un autre domaine de phagocytage du capitalisme: le capitalisme cognitif, et ses variantes financiarisées. L'immatérialité autorisant le dépassement des contraintes liées à la rareté des marchandises. Les personnes qui prétendent lutter contre les méfaits du libre-marché et qui, simultanément, braillent contre la loi Hadopi et d'autres lois apparentées auront toujours une guerre de retard.
Avec ça et les abrutis de l'écologisme-club-de-Rome, on est pas sortis de l'auberge.
Avatar de l’utilisateur
Jean Meyrand
Casquette à l'envers. Je bois, je n'danse pas
 
Messages: 68
Inscription: 20 Déc 2004, 16:54

Re: PIRATAGE, IFPI, HADOPI, ET AUTRES MERDES

Messagepar epoxy » 21 Avr 2009, 18:07

tu peux reformuler avec des mots moins compliqués pour un idiot comme moi stp ?
Avatar de l’utilisateur
epoxy
Si j'traine en bas de chez toi, j'fais chuter le prix de l'immobilier
 
Messages: 1000
Inscription: 04 Oct 2004, 10:26
Localisation: 69

Re: PIRATAGE, IFPI, HADOPI, ET AUTRES MERDES

Messagepar flor1 » 25 Avr 2009, 15:59

+1
Avatar de l’utilisateur
flor1
n° 10 dans ma team...
 
Messages: 553
Inscription: 25 Sep 2005, 18:01

Re: PIRATAGE, IFPI, HADOPI, ET AUTRES MERDES

Messagepar (damien) paulette » 26 Avr 2009, 07:36

je crois qu'il voulait dire que finalement télécharger des trucs gratos dans le seul but que ce soit gratos, si c'est pour se gaver de la même soupe que par le circuit marchand ça va pas bien loin comme liberté
finalement, depuis que je suis sur soulseek, les seules personnes qui ont des sharelist vraiment interessantes sont celles qui partagent des disques épuisés de groupes de tous pays, des gens qui se sont fait chier à encoder des vinyls et des k7 de trucs que la plupart des consommateurs ignorent, tout ça dans le but d'archiver et partager la musique indépendante (la vraie, pas l'indie-rock jetable) ceux là ne risquent pas d'etre attaqués par disney ou universal
(damien) paulette
J'ai demandé ma route au mur, il m'a dit d'aller tout droit
 
Messages: 602
Inscription: 14 Déc 2007, 00:51

Re: PIRATAGE, IFPI, HADOPI, ET AUTRES MERDES

Messagepar UnDo » 26 Avr 2009, 14:33

Les "hackers" ne défendent pas un concept de Liberté au sens large du terme, je penses que leur but est simplement de vouloir garder le réseau comme un espace d'échange et d'information gratuit et libre d'accès... Et puis, ils la plupart du temps, ils se "contentent" juste de mettre en place des plateformes d'échange de fichiers, ils n'interviennent pas sur contenu, si on y trouve que de la merde, c'est qu'au final, la majorité mange de la merde...
Avatar de l’utilisateur
UnDo
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1279
Inscription: 25 Juil 2006, 00:41
Localisation: Lyon X Rousse

Re: PIRATAGE, IFPI, HADOPI, ET AUTRES MERDES

Messagepar Jean Meyrand » 27 Avr 2009, 17:09

Désolé, j'aurais dû faire gaffe à la clarté de mon précédent message.
Je vais essayer de reformuler tout ça. C’est très long, désolé, j’ai un peu de mal à faire dans la concision.
Principes de base qui me semblent refléter une certaine réalité, mais c'est sans aucun doute très critiquable:
-le capitalisme a une histoire, et ses formes ont évolué au cours de celle-ci.
-lorsque une forme historique du capitalisme se trouve confronté à une crise, il évolue vers de nouveaux débouchés et se modifie.
-Ces nouveaux débouchés constituent souvent initialement une sorte de niche, un truc un peu underground, que le capitalisme récupère pour générer de nouveaux marchés.
-Exemples: la finance (et oui), le porno, l'écologie,etc.
-Problème actuel: le capitalisme sous sa forme financiarisée est en train de se casser la gueule. Il faut donc trouver de nouveaux débouchés.
-Nouveau débouché possible: l'écologie ---> récupérer le message d'origine du club de Rome, agrémenter le tout de gros mensonges scientifiques comme les causes du réchauffement climatique par exemple,
en occultant totalement le rôle joué par le soleil, et en prétendant que tout cela serait dû à l'activité humaine, alors que le réchauffement du climat concerne toutes les planètes du système solaire (qui sont peuplées d'êtres humains comme chacun sait).
-Générer ce faisant de nouveaux marchés et de nouveaux discours:énergies renouvelables,croissance durable, etc.
-Autre débouché possible: le capitalisme cognitif.

A/ Qu'est-ce que c'est que ce truc?

-C'est la récupération de modèles de socialisation et d'idées assez novatrices comme celles des logiciels libres (GNU / Linux) pour créer de nouveaux marchés.
A savoir: l'utilisation des Technologies de l'Information et de la Communication (TIC) pour gérer la production de richesses non matérielles, dites "vivantes".On parlera alors de bioproduction.
-Le mode de fonctionnement du capitalisme cognitif a été théorisé dans plusieurs bouquins, dont un en particulier: "Le Capitalisme cognitif".
- On peut y lire les quelques principes suivants:
1/Virtualisation de l'économie --> prédominance de l'activité économique pour la production de biens et services liés à l'immatériel.
2/L'immatériel = importance des TIC, donc de la numérisation des données.
3/Il faut capter (sic!) "l'innovation présente dans les processus cognitifs interactifs de coopération sociale et des savoirs tacites"
En d'autres termes: des personnes font des choses merveilleuses sur internet collectivement en utilisant leurs compétences respectives,mais cela ne débouche pas forcément sur une marchandisation.
Problème: comment capter tout cela et le transformer en produits commercialisables?
4/Contrairement au capitalisme de type industriel,le progrès technique n'est plus quelque chose d'extérieur au développement:"les dispositifs du numérique permettent à l'usager
de dispositifs techniques numériques de devenir co-producteur de l'innovation".
5/L'économie liée au Cap.Cogn. peut être séparée en 4 couches: le hardware (le matos), le software (les logiciels), le wetware (le vivant, le cérébral) et le netware (le réseau)
6/Pour faire le lien avec l'écologisme, un autre principe: "cette montée de la coopération entre les cerveaux implique un déclin du paradigme énergétique et entropique de la force de travail (...). Elle se produit à point nommé, càd au moment où la dépense énergétique par dissipation d'énergie consubstantielle au modèle mécanique du capitalisme industriel touche aux limites de la biosphère terrestre et de l'écosystème planétaire." Donc, ça tombe bien! C'est merveilleux!
7/Le capitalisme cognitif est une production de connaissances et de biens "vivants", par opposition au capitalisme industriel (production de biens matériels). C'est une "bioproduction".
"Et le pouvoir qui a pour fonction le contrôle de cette "bioproduction", on l'appellera un "biopouvoir"" (l'auteur du bouquin fait ici explicitement référence à Foucault) (le présentateur télé).


B/ Mais quel(s) rapport(s) avec les hackers et le peer-to-peer?

- Dans le même bouquin: "Les valeurs promues par les membres des communautés du libre, mais également tous ceux qui travaillent en coopération à partir des réseaux numériques, forment une culture au sens des "cultural studies" et non pas au sens plutôt latin de l'adhésion à des valeurs strictement déjà délimitées dans le champ politique et idéologique. Elles vont de la reconnaissance par des pairs, modèle constitutif de l'Université, à une déclinaison de l'individualisme qui n'est pas possessif mais plutôt constitué dans le collectif de coopération ou le milieu créateur.Autrement dit,l'individu "hacker" est plus proche du créateur artiste, du professeur nimbus que du preneur de risque ou de l'individualiste possessif. Son individualité va de pair avec une individualisation qui s'opère dans l'appartenance volontaire à un groupe (une communauté).(...) c'est la communauté des usagers du libre qui devient le lieu d'élaboration de nouveaux espaces communs et de regroupement de défenseurs de politiques publiques."
- Plus loin: "dans le capitalisme cognitif, où il s'agit de capturer la créativité comme modèle général de l'activité et du travail subordonné, ces valeurs (celles de la communauté)se trouvent ramenées au centre de la gravité du problème.". Donc, nouveau problème (contradiction): comment faire de la créativité individuelle mise au service d'une communauté un travail subordonné?
- Nouveau capitalisme, nouvelles exploitations: dans le capitalisme industriel, on exploitait la force de travail. Dans le capitalisme cognitif, on exploite la force créatrice de l'innovation et la socialisation."Dans le capitalisme cognitif, si l'on veut exploiter l'intelligence collective, il ne faut pas seulement mettre ensemble des "travailleurs", il devient indispensable d'éviter cette parfaite objectivation (réification ou aliénation) de la force-invention dans le processus de travail ou dans le produit.". Ce qui signifie: je refuse d'offrir ma force de travail dans une industrie car j'associe travail physique à une forme d'esclavage, je vais donc me diriger vers un travail qui fera appel à mes connaissances, à mon intellect. Mais tout sera fait pour que je n'ai pas l'impression d'être exploité dans ces domaines professionnels également. Travailler individuellement chez soi devant un ordinateur limite la prise de conscience collective d'une exploitation, d'une aliénation.
- Autre contradiction: quid de la propriété intellectuelle dans le cadre d'une économie régit par ce type de capitalisme ?
Pour l'auteur du bouquin: capitalisme industriel = nécessité de la mise en place de droits de propriété. A l'opposé,capitalisme cognitif = nécessité de repenser ce modèle.
Dans le bouquin:"Néanmoins, contre tous les pessimismes, nous souhaiterions souligner ici que la virulence réactionnaire des partisans du tout DRM et des chasseurs de pirates de l'internet n'est qu'un retour de flammes sans grand avenir. Pourquoi? En réalité pour des raisons qui n'ont pas grand chose à voir avec la justice et l'indignation morale qui est vraiment de mise, mais qui malheureusement ne gouverne pas le monde. Quelles sont-elles? La première tient à l'objet de l'accumulation du capitalisme de régime cognitif. Celui-ci concerne essentiellement la connaissance qui constitue la richesse sur laquelle peut se construire la valeur. La coopération entre les cerveaux travaillant sur ordinateurs personnels reliés au réseau des réseaux a besoin de liberté pour produire l'innovation.Google a besoin de l'activité journalière de centaines de millions d'internautes.Même son anti-modèle, Microsoft, est obligé de mettre de l'eau d'ouverture dans son vinaigre propriétaire, comme IBM l'a déjà fait, et composer avec Linux, après l'avoir exorcisé comme le diable communiste.La seconde raison de l'impossible victoire de cette vague de clôtures tient à une raison encore plus essentielle:le numérique et son appropriation par le plus grand nombre possible est une condition indispensable pour récupérer le travail de l'intelligence collective que nous avons nommé aussi le travail de pollinisation non directement marchand. Si on ne laisse pas le réseau numérique se développer sans entrave, la productivité magique de l'exploitation de niveau 2 (l'exploitation des individus chez eux devant leur micro) s'évanouit rapidement. En raison de la nature du minerai qu'il exploite et cherche à transmuer en valeur économique, il devient donc indispensable pour le capitalisme cognitif de laisser la coopération spontanée se créer d'elle-même. Sans la richesse des multitudes qui "pollinisent" la société avec les ailes du numérique, la récolte de miel (celle du capitalisme traditionnel) faiblit, mais surtout adieu les occasions de profits qu'offrent la société de connaissance. Retour à l'entropie et aux rendements décroissants".
Donc: les droits de propriété intellectuels sont un frein au développement du capitalisme cognitif.

C/ Et alors ? Où veux-tu en venir ?

Je pointais simplement le doigt sur le fait qu’en général, les hackers sont perçus comme les champions de la liberté et aussi, assez souvent, par un cheminent intellectuel un peu étrange, comme ceux de la lutte contre le capitalisme. Or, si jamais ce concept de capitalisme cognitif devenait un véritable projet économique et politique, il se pourrait fort bien que nos pirates préférés deviennent nos bourreaux puisqu’ils détiennent un savoir-faire que l’utilisateur lambda de l’informatique ne maîtrise pas. Ce savoir-faire leur permettrait également d’en tirer des profits financiers importants. Les questions que je me pose sont donc les suivantes :
- Si avènement du capitalisme cognitif il y a, quelles sont les communautés de hackers qui seront capables de résister à l’appât du gain ?
- Quelles sont celles qui, au contraire, fonceront dans le tas d’or sans hésitations ?
- Dans quelles mesures la possibilité d’accéder gratuitement à une somme considérable de biens immatériels et culturels constitue une nouvelle forme d’aliénation ? Quelles en sont les contreparties sur le plan psychologique ? Sur le plan de la négation du producteur de richesses matérielles ?
- Un hacker sait-il comment on fabrique une maison ? Sait-il comment on cultive un jardin ? Poil aux seins.
- Pourquoi Fafa a-t-il un nouvel avatar tout pourri ?
- Pourquoi Gasmask Terror font-ils des reprises de Disclose ?
Avatar de l’utilisateur
Jean Meyrand
Casquette à l'envers. Je bois, je n'danse pas
 
Messages: 68
Inscription: 20 Déc 2004, 16:54

Re: PIRATAGE, IFPI, HADOPI, ET AUTRES MERDES

Messagepar MaNiT0U » 27 Avr 2009, 18:45

Euh faudrait qu'on m'explique en quoi les mecs de the pirate bay sont des hackeurs ?

Sinon j'ai lu hier, je sais plus où, que le procès risque d'être annulé puisque le juge fait partie d'une association pour la défense du cinéma contre le piratage (ou un truc du style...) info ou intox ?
Avatar de l’utilisateur
MaNiT0U
n° 10 dans ma team...
 
Messages: 416
Inscription: 19 Oct 2006, 21:11
Localisation: 9.4 BOLOSS

Re: PIRATAGE, IFPI, HADOPI, ET AUTRES MERDES

Messagepar ubik » 27 Avr 2009, 18:58

MaNiT0U a écrit:Euh faudrait qu'on m'explique en quoi les mecs de the pirate bay sont des hackeurs ?

Sinon j'ai lu hier, je sais plus où, que le procès risque d'être annulé puisque le juge fait partie d'une association pour la défense du cinéma contre le piratage (ou un truc du style...) info ou intox ?


info !

http://www.01net.com/editorial/501549/t ... -jugement/


ils ne sont pas jugé comme des hackeurs, mais pour complicité de violation de la loi sur le droit d'auteur.. En même temps fallait bien trouver quelque chose pour les inculper :???:
Avatar de l’utilisateur
ubik
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1344
Inscription: 15 Mai 2006, 22:07

Re: PIRATAGE, IFPI, HADOPI, ET AUTRES MERDES

Messagepar epoxy » 27 Avr 2009, 19:00

Jean Meyrand a écrit:Désolé, j'aurais dû faire gaffe à la clarté de mon précédent message.
Je vais essayer de reformuler tout ça. C’est très long, désolé, j’ai un peu de mal à faire dans la concision.
Principes de base qui me semblent refléter une certaine réalité, mais c'est sans aucun doute très critiquable:
-le capitalisme a une histoire, et ses formes ont évolué au cours de celle-ci.
-lorsque une forme historique du capitalisme se trouve confronté à une crise, il évolue vers de nouveaux débouchés et se modifie.
-Ces nouveaux débouchés constituent souvent initialement une sorte de niche, un truc un peu underground, que le capitalisme récupère pour générer de nouveaux marchés.
-Exemples: la finance (et oui), le porno, l'écologie,etc.
-Problème actuel: le capitalisme sous sa forme financiarisée est en train de se casser la gueule. Il faut donc trouver de nouveaux débouchés.
-Nouveau débouché possible: l'écologie ---> récupérer le message d'origine du club de Rome, agrémenter le tout de gros mensonges scientifiques comme les causes du réchauffement climatique par exemple,
en occultant totalement le rôle joué par le soleil, et en prétendant que tout cela serait dû à l'activité humaine, alors que le réchauffement du climat concerne toutes les planètes du système solaire (qui sont peuplées d'êtres humains comme chacun sait).
-Générer ce faisant de nouveaux marchés et de nouveaux discours:énergies renouvelables,croissance durable, etc.
-Autre débouché possible: le capitalisme cognitif.

A/ Qu'est-ce que c'est que ce truc?

-C'est la récupération de modèles de socialisation et d'idées assez novatrices comme celles des logiciels libres (GNU / Linux) pour créer de nouveaux marchés.
A savoir: l'utilisation des Technologies de l'Information et de la Communication (TIC) pour gérer la production de richesses non matérielles, dites "vivantes".On parlera alors de bioproduction.
-Le mode de fonctionnement du capitalisme cognitif a été théorisé dans plusieurs bouquins, dont un en particulier: "Le Capitalisme cognitif".
- On peut y lire les quelques principes suivants:
1/Virtualisation de l'économie --> prédominance de l'activité économique pour la production de biens et services liés à l'immatériel.
2/L'immatériel = importance des TIC, donc de la numérisation des données.
3/Il faut capter (sic!) "l'innovation présente dans les processus cognitifs interactifs de coopération sociale et des savoirs tacites"
En d'autres termes: des personnes font des choses merveilleuses sur internet collectivement en utilisant leurs compétences respectives,mais cela ne débouche pas forcément sur une marchandisation.
Problème: comment capter tout cela et le transformer en produits commercialisables?
4/Contrairement au capitalisme de type industriel,le progrès technique n'est plus quelque chose d'extérieur au développement:"les dispositifs du numérique permettent à l'usager
de dispositifs techniques numériques de devenir co-producteur de l'innovation".
5/L'économie liée au Cap.Cogn. peut être séparée en 4 couches: le hardware (le matos), le software (les logiciels), le wetware (le vivant, le cérébral) et le netware (le réseau)
6/Pour faire le lien avec l'écologisme, un autre principe: "cette montée de la coopération entre les cerveaux implique un déclin du paradigme énergétique et entropique de la force de travail (...). Elle se produit à point nommé, càd au moment où la dépense énergétique par dissipation d'énergie consubstantielle au modèle mécanique du capitalisme industriel touche aux limites de la biosphère terrestre et de l'écosystème planétaire." Donc, ça tombe bien! C'est merveilleux!
7/Le capitalisme cognitif est une production de connaissances et de biens "vivants", par opposition au capitalisme industriel (production de biens matériels). C'est une "bioproduction".
"Et le pouvoir qui a pour fonction le contrôle de cette "bioproduction", on l'appellera un "biopouvoir"" (l'auteur du bouquin fait ici explicitement référence à Foucault) (le présentateur télé).


B/ Mais quel(s) rapport(s) avec les hackers et le peer-to-peer?

- Dans le même bouquin: "Les valeurs promues par les membres des communautés du libre, mais également tous ceux qui travaillent en coopération à partir des réseaux numériques, forment une culture au sens des "cultural studies" et non pas au sens plutôt latin de l'adhésion à des valeurs strictement déjà délimitées dans le champ politique et idéologique. Elles vont de la reconnaissance par des pairs, modèle constitutif de l'Université, à une déclinaison de l'individualisme qui n'est pas possessif mais plutôt constitué dans le collectif de coopération ou le milieu créateur.Autrement dit,l'individu "hacker" est plus proche du créateur artiste, du professeur nimbus que du preneur de risque ou de l'individualiste possessif. Son individualité va de pair avec une individualisation qui s'opère dans l'appartenance volontaire à un groupe (une communauté).(...) c'est la communauté des usagers du libre qui devient le lieu d'élaboration de nouveaux espaces communs et de regroupement de défenseurs de politiques publiques."
- Plus loin: "dans le capitalisme cognitif, où il s'agit de capturer la créativité comme modèle général de l'activité et du travail subordonné, ces valeurs (celles de la communauté)se trouvent ramenées au centre de la gravité du problème.". Donc, nouveau problème (contradiction): comment faire de la créativité individuelle mise au service d'une communauté un travail subordonné?
- Nouveau capitalisme, nouvelles exploitations: dans le capitalisme industriel, on exploitait la force de travail. Dans le capitalisme cognitif, on exploite la force créatrice de l'innovation et la socialisation."Dans le capitalisme cognitif, si l'on veut exploiter l'intelligence collective, il ne faut pas seulement mettre ensemble des "travailleurs", il devient indispensable d'éviter cette parfaite objectivation (réification ou aliénation) de la force-invention dans le processus de travail ou dans le produit.". Ce qui signifie: je refuse d'offrir ma force de travail dans une industrie car j'associe travail physique à une forme d'esclavage, je vais donc me diriger vers un travail qui fera appel à mes connaissances, à mon intellect. Mais tout sera fait pour que je n'ai pas l'impression d'être exploité dans ces domaines professionnels également. Travailler individuellement chez soi devant un ordinateur limite la prise de conscience collective d'une exploitation, d'une aliénation.
- Autre contradiction: quid de la propriété intellectuelle dans le cadre d'une économie régit par ce type de capitalisme ?
Pour l'auteur du bouquin: capitalisme industriel = nécessité de la mise en place de droits de propriété. A l'opposé,capitalisme cognitif = nécessité de repenser ce modèle.
Dans le bouquin:"Néanmoins, contre tous les pessimismes, nous souhaiterions souligner ici que la virulence réactionnaire des partisans du tout DRM et des chasseurs de pirates de l'internet n'est qu'un retour de flammes sans grand avenir. Pourquoi? En réalité pour des raisons qui n'ont pas grand chose à voir avec la justice et l'indignation morale qui est vraiment de mise, mais qui malheureusement ne gouverne pas le monde. Quelles sont-elles? La première tient à l'objet de l'accumulation du capitalisme de régime cognitif. Celui-ci concerne essentiellement la connaissance qui constitue la richesse sur laquelle peut se construire la valeur. La coopération entre les cerveaux travaillant sur ordinateurs personnels reliés au réseau des réseaux a besoin de liberté pour produire l'innovation.Google a besoin de l'activité journalière de centaines de millions d'internautes.Même son anti-modèle, Microsoft, est obligé de mettre de l'eau d'ouverture dans son vinaigre propriétaire, comme IBM l'a déjà fait, et composer avec Linux, après l'avoir exorcisé comme le diable communiste.La seconde raison de l'impossible victoire de cette vague de clôtures tient à une raison encore plus essentielle:le numérique et son appropriation par le plus grand nombre possible est une condition indispensable pour récupérer le travail de l'intelligence collective que nous avons nommé aussi le travail de pollinisation non directement marchand. Si on ne laisse pas le réseau numérique se développer sans entrave, la productivité magique de l'exploitation de niveau 2 (l'exploitation des individus chez eux devant leur micro) s'évanouit rapidement. En raison de la nature du minerai qu'il exploite et cherche à transmuer en valeur économique, il devient donc indispensable pour le capitalisme cognitif de laisser la coopération spontanée se créer d'elle-même. Sans la richesse des multitudes qui "pollinisent" la société avec les ailes du numérique, la récolte de miel (celle du capitalisme traditionnel) faiblit, mais surtout adieu les occasions de profits qu'offrent la société de connaissance. Retour à l'entropie et aux rendements décroissants".
Donc: les droits de propriété intellectuels sont un frein au développement du capitalisme cognitif.

C/ Et alors ? Où veux-tu en venir ?

Je pointais simplement le doigt sur le fait qu’en général, les hackers sont perçus comme les champions de la liberté et aussi, assez souvent, par un cheminent intellectuel un peu étrange, comme ceux de la lutte contre le capitalisme. Or, si jamais ce concept de capitalisme cognitif devenait un véritable projet économique et politique, il se pourrait fort bien que nos pirates préférés deviennent nos bourreaux puisqu’ils détiennent un savoir-faire que l’utilisateur lambda de l’informatique ne maîtrise pas. Ce savoir-faire leur permettrait également d’en tirer des profits financiers importants. Les questions que je me pose sont donc les suivantes :
- Si avènement du capitalisme cognitif il y a, quelles sont les communautés de hackers qui seront capables de résister à l’appât du gain ?
- Quelles sont celles qui, au contraire, fonceront dans le tas d’or sans hésitations ?
- Dans quelles mesures la possibilité d’accéder gratuitement à une somme considérable de biens immatériels et culturels constitue une nouvelle forme d’aliénation ? Quelles en sont les contreparties sur le plan psychologique ? Sur le plan de la négation du producteur de richesses matérielles ?
- Un hacker sait-il comment on fabrique une maison ? Sait-il comment on cultive un jardin ? Poil aux seins.
- Pourquoi Fafa a-t-il un nouvel avatar tout pourri ?
- Pourquoi Gasmask Terror font-ils des reprises de Disclose ?


tu vois quand tu veux ;-)

sinon, Gasmask Terror font des reprises de Totalitar.
Avatar de l’utilisateur
epoxy
Si j'traine en bas de chez toi, j'fais chuter le prix de l'immobilier
 
Messages: 1000
Inscription: 04 Oct 2004, 10:26
Localisation: 69

Re: PIRATAGE, IFPI, HADOPI, ET AUTRES MERDES

Messagepar MaNiT0U » 27 Avr 2009, 20:35

Non mais je demande juste en quoi leur démarche est-elle proche de celle d'un hackeur ?

Y a rien pour moi qui rapproche la démarche d'un tracker bittorent à celle d'un hacker..
Avatar de l’utilisateur
MaNiT0U
n° 10 dans ma team...
 
Messages: 416
Inscription: 19 Oct 2006, 21:11
Localisation: 9.4 BOLOSS

Re: PIRATAGE, IFPI, HADOPI, ET AUTRES MERDES

Messagepar ubik » 27 Avr 2009, 21:22

MaNiT0U a écrit:Non mais je demande juste en quoi leur démarche est-elle proche de celle d'un hackeur ?
Y a rien pour moi qui rapproche la démarche d'un tracker bittorent à celle d'un hacker..

bin oui y'a rien qui rapproche des mecs qui hébergent un site de trackers bittorent d'un hacker.. c'est juste les gens qui généralisent et pensent que mettre en partage ou telecharger des fichiers avec copyright font d'eux des hackers.
On est très loin des vrai nerds qui trouvent eux même des failles dans des bouts de codes et qui cherchent à les exploiter pour le fun, d'autres par revendications, ou d'autres encore juste pour montrer qu'aucun systeme n'est sûr a 100% et avertir ainsi les codeurs.
Avatar de l’utilisateur
ubik
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1344
Inscription: 15 Mai 2006, 22:07

Re: PIRATAGE, IFPI, HADOPI, ET AUTRES MERDES

Messagepar Jean Meyrand » 27 Avr 2009, 22:35

Manitou et Ubik, sans vouloir paraître désagréable, relisez le message de Fafa qui est à l'origine de la discussion. Il y est bien question de hackers, et pas uniquement des mecs de pirate bay.
Personne ici je pense ne confond la pratique du hacking avec celle du peer-to-peer. Pas moi en tout cas. Le message de Fafa illustre néanmoins les rapports étroits qui peuvent exister entre ces deux milieux. Et mon intervention vise à mettre en évidence le fait que le capitalisme cognitif veut l'abolition des droits de propriété intellectuelle. D'où la possibilité que certains hackers-épris-de-liberté puissent un jour devenir de petits flics surpuissants et richissimes.
Avatar de l’utilisateur
Jean Meyrand
Casquette à l'envers. Je bois, je n'danse pas
 
Messages: 68
Inscription: 20 Déc 2004, 16:54

Re: PIRATAGE, IFPI, HADOPI, ET AUTRES MERDES

Messagepar MaNiT0U » 27 Avr 2009, 23:31

Jean Meyrand a écrit:Manitou et Ubik, sans vouloir paraître désagréable, relisez le message de Fafa qui est à l'origine de la discussion. Il y est bien question de hackers, et pas uniquement des mecs de pirate bay.
Personne ici je pense ne confond la pratique du hacking avec celle du peer-to-peer. Pas moi en tout cas. Le message de Fafa illustre néanmoins les rapports étroits qui peuvent exister entre ces deux milieux. Et mon intervention vise à mettre en évidence le fait que le capitalisme cognitif veut l'abolition des droits de propriété intellectuelle. D'où la possibilité que certains hackers-épris-de-liberté puissent un jour devenir de petits flics surpuissants et richissimes.


(bizarre ton avatar déborde sur le texte chez moi)

Désolé, tu as raison sur toute la ligne, juste je voulais quand même faire cette précision qui me semblait Ô combien importante ! Sinon je suis d'accord sur tout ce qui a été dit plus haut, mais bon pour avoir un peu connu le milieu du hacking (de loin) j'ai jamais vraiment eu l'impression qu'ils cherchaient à aller dans ton sens des idées, peut être ai-je tord, j'étais jeune et je pensais pas vraiment à ça...
Avatar de l’utilisateur
MaNiT0U
n° 10 dans ma team...
 
Messages: 416
Inscription: 19 Oct 2006, 21:11
Localisation: 9.4 BOLOSS

Re: PIRATAGE, IFPI, HADOPI, ET AUTRES MERDES

Messagepar Pab » 28 Avr 2009, 00:40

Jean Meyrand a écrit:Manitou et Ubik, sans vouloir paraître désagréable, relisez le message de Fafa qui est à l'origine de la discussion. Il y est bien question de hackers, et pas uniquement des mecs de pirate bay.
Personne ici je pense ne confond la pratique du hacking avec celle du peer-to-peer. Pas moi en tout cas. Le message de Fafa illustre néanmoins les rapports étroits qui peuvent exister entre ces deux milieux. Et mon intervention vise à mettre en évidence le fait que le capitalisme cognitif veut l'abolition des droits de propriété intellectuelle. D'où la possibilité que certains hackers-épris-de-liberté puissent un jour devenir de petits flics surpuissants et richissimes.


C'est sur mais je crains que ce ne sera toujours le cas, quelque soit le cadre et la forme sociale: des puissants et des moins puissants... Et parmi les puissants, certains qui abusent et se gargarisent du pouvoir. La contre-culture elle aussi ira dans d'autres niches si tant est que le schéma décrit arrive. On peut supposer aussi que l'informatique prenant de plus en plus de place dans nos vies, la connaissance moyenne en informatique sera bien supérieure à ce qu'elle est maintenant et que le nombre de hackers progressera fortement. Je ne sais pas si après il y aura d'un coté les méchants hackers et les gentils hackers mais certainement que des clans se construiront autour d'eux, aux lignes directrices multiples... Quant à savoir si effectivement la plupart seront complices d'un nouveau système émergeant dans lequel ils auront du pouvoir, ca parait difficilement évitable :O
Faut-il pour autant refuser cette direction? Même si la forme est autre, je ne suis pas sur que les schémas dominants/dominés changent ;)

PS: Très intéressant le truc sur le fait que internet développe les individualités mais qu'en contre coup ca isole et que la puissance individuelle est par conséquent maîtrisable et maîtrisée. Merci pour la développement explicatif hardcore même si j'ai pas pris le temps de tout comprendre :lol:
Avatar de l’utilisateur
Pab
Fuck you, fuck la France, fuck Domenech
 
Messages: 3248
Inscription: 11 Jan 2008, 17:25
Localisation: Nantes / Rennes

Re: PIRATAGE, IFPI, HADOPI, ET AUTRES MERDES

Messagepar MaNiT0U » 28 Avr 2009, 19:17

Le coup des méchants hackers et des gentils hackers existe déjà, après les hackers pas gentils sont pas souvent les meilleurs...
Par contre je suis pas vraiment d'accord sur le fait que le nombre d'hackeurs va augmenté, les failles vont aussi être de plus en plus rare et de plus en plus dures à contourner/exploiter.

Edit : http://www.generation-nt.com/suede-fai-adresse-ip-tele2-actualite-728511.html

Je l'avais dit qu'un FAI aurait fait cette action, c'est légal si un FAI fait pareil en France ?
Avatar de l’utilisateur
MaNiT0U
n° 10 dans ma team...
 
Messages: 416
Inscription: 19 Oct 2006, 21:11
Localisation: 9.4 BOLOSS

Re: PIRATAGE, IFPI, HADOPI, ET AUTRES MERDES

Messagepar fuyezprincesse! » 29 Avr 2009, 18:05

Vive MGMT.

:cartonrouge:
Avatar de l’utilisateur
fuyezprincesse!
J'ai lu mon avenir dans un bol de riz
 
Messages: 90
Inscription: 07 Sep 2006, 00:01

Re: PIRATAGE, IFPI, HADOPI, ET AUTRES MERDES

Messagepar MaNiT0U » 29 Avr 2009, 20:32

Avatar de l’utilisateur
MaNiT0U
n° 10 dans ma team...
 
Messages: 416
Inscription: 19 Oct 2006, 21:11
Localisation: 9.4 BOLOSS

Re: PIRATAGE, IFPI, HADOPI, ET AUTRES MERDES

Messagepar UnDo » 29 Avr 2009, 20:54

Avatar de l’utilisateur
UnDo
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1279
Inscription: 25 Juil 2006, 00:41
Localisation: Lyon X Rousse

Suivante

Retourner vers Write It Yourself

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron