Paris, mobilisation contre les anti'ivg

"DIY", philosophie punk/hardcore, politique, engagement (s), manifs,etc... c'est ici qu'on débat.

Paris, mobilisation contre les anti'ivg

Messagepar Stéphane » 12 Nov 2008, 18:58

Ne laissons pas l'espace public aux anti-IVG !

Parce que rassemblement des SOS Tout Petits, cathos anti-IVG, qui fêtent leurs
22 ans d'existence,

Rendez-vous samedi 15 novembre 13h30 pétantes sur le Pont au Double, M°Saint
Michel

NOS CORPS NOUS APPARTIENNENT !
Le samedi 15 novembre, Sos Tout Petits, association catho
anti-avortement, prétend fêter son 22è anniversaire en plein cour de Paris,
devant Notre-Dame. Pas plus que les participants à de récentes manifestations
similaires telles que la Life Parade du 18 octobre, la « marche pour la vie » du
11 octobre, la marche annuelle de « 30 ans ça suffit » en janvier, et les
régulières prières publiques « en réparation des crimes de l'avortement » à St
Michel, ils ne s'attendent à une réaction, assurés d'une protection policière,
de la présence de leur service d'ordre fascisant, et de l'indifférence des
milieux militants. Alors que la défense du droit à l'avortement apparaît comme
une revendication plus que consensuelle, sa remise en question publique semble
de moins en moins rencontrer une opposition politique. Laisserons-nous un
nouveau rassemblement anti-IVG se dérouler en toute impunité ?

L'IVG, un droit menacé

Sur le plan législatif, l'IVG est insidieusement remis en cause, notamment par
l' « Acte d'enfant sans vie », modifié en août dernier, qui permet d'inscrire à
l'état civil tout « enfant né sans vie », quelque soit son stade de
développement, mais aussi par la tentative de qualifier d'homicide involontaire
la perte d'un foetus, par exemple lors d'un accident de voiture. Problème
fondamental, la clause de conscience qui donne la possibilité
aux médecins de refuser de pratiquer un avortement, censée être provisoire au
moment de la promulgation de la loi Veil, n'a jamais été retirée. Cette loi
établit dès lors moins le droit à l'IVG à proprement parler qu'une
dépénalisation de l'IVG; elle reste donc fragile et est toujours menacée.

Actuellement, on rencontre des difficultés croissantes pour avorter en
France : le délai de 12 semaines, l'un des plus courts en Europe, oblige nombre
de femmes à aller avorter à l'étranger, et le système de protection sociale est
de plus en plus menacé par les réformes qui mettent en péril le droit à la
santé. Enfin les IVG sont couramment pratiquées dans des établissements
hospitaliers par des médecins généralistes, dont
beaucoup, issus de la vague militante du Planning, sont sur le départ, or cet
acte est peu enseigné dans les facs de médecine. Certaines régions manquent de
médecins prêtEs à pratiquer des IVG, et ceux-celles qui le font sont
déconsidéréEs par leurs confrère-soeur-s, témoignant du pouvoir des médecins qui
font obstacle à la pratique de l'IVG, producteurs de normes. Outre le manque de
médecins, les avortements se pratiquent souvent dans les
maternités, témoignant d'un ordre moral médical et gouvernemental qui enjoint
les femmes à devenir « mères ».

L'accueil en grande pompe de Benoît XVI en septembre par le chanoine
Sarkozy, accessoirement président de la République française dite laïque, et
assurant la présidence de l'Union Européenne, laisse à penser que, de fait, la
religion catholique et ses institutions sont reconnues en France comme
productrices d'une morale et de normes sociales légitimes. C'est la preuve de
l'hypocrisie du discours ethnocentré sur la laïcité, qui instrumentalise le
droit des femmes à des fins racistes : le patriarcat serait aujourd'hui
uniquement le fait des autres, étrangerEs, immigréEs, musulmanEs.

La défense du droit à l'IVG reste aujourd'hui un enjeu
majeur des luttes féministes
Car
s'opposer à l'IVG, c'est affirmer la volonté de perpétuer le contrôle religieux,
social et politique des corps des femmes, qui participe à la construction
sociale de la maternité comme le rôle social auquel les femmes sont assignées.
La maternité vue comme une fonction « naturellement » féminine renvoie à la
différenciation posée comme essentielle entre hommes et femmes, sur la base de
marqueurs biologiques, différenciation qui est au fondement du système
d'oppression de genre. Cette construction sociale impose une vision stéréotypée
de la « féminité » et de la « masculinité », ouvrant la voie à
la lesbophobie, l'homophobie et la transphobie. Elle se traduit par des
injonctions normatives à l'hétérosexualité, seule sexualité légitime et
acceptable dans un but de reproduction, toutes autres pratiques sexuelles étant
dès lors transgressives et déviantes, mais aussi à un modèle de société centré
sur la famille bourgeoise, vecteur de transmission du patrimoine et pilier du
capitalisme.

Pour affirmer notre liberté de vivre notre sexualité de manière non
hétérocentrée (c'est à dire sans l'associer nécessairement à un but
reproductif), d'expérimenter toutes formes de sexualités, d'avoir accès à l'IVG,
à la contraception, aux préventions (VIH, IST), de construire notre genre, de ne
pas se laisser imposer une identité sexuée et sociale sur
la base de marqueurs biologiques, de refuser que nos corps soient des
instruments de notre aliénation par un système productiviste au service du
capitalisme et de la reproduction du modèle de la famille hétéronormée,
revendiquons une nouvelle fois que nos corps nous appartiennent !

RENDEZ-VOUS
SAMEDI 15 NOVEMBRE, 13h30 pétantes ! Pont au Double, côté
Notre-Dame M° St Michel / Cité

Ces chieuses de féministes, collectif féministe contre l'ordre moral.
Avatar de l’utilisateur
Stéphane
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1793
Inscription: 31 Mar 2004, 19:20
Localisation: Fifth Old Lion

Re: Paris, mobilisation contre les anti'ivg

Messagepar msalbarn » 15 Nov 2008, 15:17

putain
merci
a chaque fois je me retiens de les injurier place saint michel

leurs images sont scandaleuses
(textes violent deja mais bien cons,
images carrément fausses et outrageante)

en plus en plein quartier étudiants
(avec des filles pas tjs très sure d'elles qui passent devant)

et le pire ce ne sont pas les 4petites vieilles cathos agenouillés
mais les 3-4 FAFS + biere qui gardent derriere
putain a chaque fois je voudrais leur rentrer dedans
mais on me dit de me calmer
et je rentre chez moi super tendue

pour une fois
on y va ! (je viens de lire tpn message stephane mais j'en suis)
Avatar de l’utilisateur
msalbarn
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1702
Inscription: 19 Avr 2006, 22:07
Localisation: pres du bar

Re: Paris, mobilisation contre les anti'ivg

Messagepar msalbarn » 15 Nov 2008, 21:54

on y est allé
on les a rejoint a Notre-Dame
aucune contre-manif
on s'est retrouvé comme des cons
entourés de vieux, de FAFs, membres affichés du GUD et autres encharpés bleu, blanc, rouge
(une 50aine)

on est allés voir qqs filles présentes autour du cercles
mais personne ne semblait au courant

alors
on est allés demander aux agents en quoi ces manifestations étaient autorisées vu qu'il y avait une loi qui a été votée depuis 1979 qui autorisait les ivg et qu'une telle manif anihilait toutes les luttes qui avait permises ce vote. Il a repondu qu'il y avait une autorisation prefectorale donc rien à dire
et quand on leur a dit que ca nous choquait, que ca allait à l'encontre de la loi, il nous a demandé a trois jeunes filles et nous de nous disperser
L'une d'entre elles a répondu "on n'est pas rassemblés on est tous unaniment choqués et, chacun de facon personnelle, de voir ca sur un parvis
devant vous et que vous ne fassiez rien et encore plus choqiant, on n'a pas le droit d'etre choqué encore plus dans sur un lieu public??"
ce à quoi l'agent a répondu "on peut etre choqué OU PAS, je vais vous demander une seconde fois de vous disperser"
rahhhh c'est beau l'ordre public !

on est donc resté a l'écart de ces connards
on a eu le droit a des regards mauvais des flics
trois seules injures de passant ont volés a travers la foule du parvis en 2h passées la bas

ca nous a valu une discussion de vieille dame qui apres nous avoir tchatché pendant une heure pour nous convertir a quand meme fini par douter des photos qu'elle nous montrait et a ranger ses prospectus (j'ai quand meme reussi a lui démontrer que tout ca etait anti catho et qu'un embryon de 10 semaines ne pouvait avoir des doigts si un embryon de 12 sur le meme prospectus n'en avait pas ! En gros je lui ai expliqué que ces photos etaient mensongeres et que leurs ignobles slogans etant offensant et que c'etait par definition de l'anti catholiscisme pour une religion (censée pronaer la comprehension, le libre-arbitre et l'amour)
bref une discusion bien "fun"
antisemite aussi
pour qu'elle conclut apres avoir tenté de convertir toutes les jeunes femmes presentes sur le parvis de lutter contre l'IVG qu'on lui avait peut etre menti, alors que cette meme dame va regulierement avec ses amis precher ses discours pro life devant les colège et lycée et aupres des jeunes maman en maternelle

bref
le plus choquant c'est qu'il n'y avait personne pr reagir devant ces images et slogans
un grosse deception
Avatar de l’utilisateur
msalbarn
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1702
Inscription: 19 Avr 2006, 22:07
Localisation: pres du bar

Re: Paris, mobilisation contre les anti'ivg

Messagepar msalbarn » 17 Nov 2008, 21:43

rien
Avatar de l’utilisateur
msalbarn
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1702
Inscription: 19 Avr 2006, 22:07
Localisation: pres du bar


Retourner vers Write It Yourself

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron