Nico et les pirates

"DIY", philosophie punk/hardcore, politique, engagement (s), manifs,etc... c'est ici qu'on débat.

Messagepar mario » 27 Nov 2007, 23:56

Thibaut a écrit:Oui, certes.
Mais bon, Soral, son site me fait "marrer", pour le côté jusqu'auboutiste du truc.
C'est marrant d'un point de vue esthétique.
Après, un mec qui déclare "quand une femme dit non, elle veut dire oui", qui minmise les violences faites aux femmes en jouant sur les chiffres, et qui se gargarise des "bandes ethniques", beuârk.

J'suis d'accord, sorale ça reste une pauvre merde, il a souvent chercher le m'as tu vu ("scandale à sicence po, plans bastons, etc.). Mais ce connazrd doit avoir une bonne droite (boxe, en plus du politique) apparamant :D .

Sinon pour Dantec, je me disais étonné car c'est un bon réac (pro peine de mort, soutien au bloc ID français, etc), mais vu ce que tu me dis, ça nous remet d'aplomb.
Par contre lui en plus il fait vraiment de la peine sur les plateaux, il me fait penser à ce que devait etre HP. Lovecraft de son temps, le mec chétif, fragile, malsain d'apparence physique, etc.
Avatar de l’utilisateur
mario
n° 10 dans ma team...
 
Messages: 512
Inscription: 20 Déc 2005, 21:14
Localisation: Le monde Kamasutra

Messagepar minishort » 28 Nov 2007, 00:22

JE CITE :

Itw Alain Soral

Dieudonné, Renaud Camus, Dantec, Eric Bénier-Bürckel… ne craignez vous pas que le « martyr médiatique » devienne une simple « posture marketing » parmi tant d’autres, permettant au passage d’avoir un « public captif » dont on est le « héros » ? Peut-on vraiment parler de censure quand on est distribué à la Fnac ?

Là vous déraisonnez, croyez-vous que les gens que vous citez – si on excepte Dantec qui a droit à chaque sorti de livre à tous les plateaux télé - ont choisi d’être un jour lynché par une certaine intelligentsia tout puissante dans le monde de la pensée ? De se retrouver interrogés pas la Police comme de vulgaires délinquants ? De se retrouver au tribunal ? Menacés ? Agressés ? Contrôlés et redressés fiscalement ? Pensez-vous sérieusement que l’ostracisme et les persécutions qui les ont frappés du jour au lendemain les ont aidés à vendre des livres ?


Pour avancer ce genre d’hypothèse fumeuse, il faut tout ignorer du sujet dans sa réalité. Quant à être en vente à la Fnac, cette remarque dénote aussi une grande méconnaissance de la perversité de la censure en régime démocratique. Qu’importe d’être à la Fnac, si pour cause de silence orchestré des médias si peu de gens savent que votre nouveau livre est sorti. À ce régime là, très vite vous n’avez plus qu’une poignée de lecteurs, puis plus d’éditeur… et enfin plus de Fnac ! Et vous en êtes réduit pour exister à répondre à ce genre de questions sur Internet !


Edit : l'intégrale : http://www.alainsoral.com/content/view/108/32/
Avatar de l’utilisateur
minishort
Si j'traine en bas de chez toi, j'fais chuter le prix de l'immobilier
 
Messages: 1039
Inscription: 23 Avr 2006, 20:37
Localisation: Paris !!

Messagepar FAFA-SAN » 28 Nov 2007, 00:38

Thibaut a écrit:
FAFA-SAN a écrit:A chaque rentrée littéraire, un écrivain de gauche qui l'ouvre défend courageusement et sans arrière-pensées ses idées, s'il est "de droite", il execute forcément froidement un vilain plan marketing qu'il a mûrement conspiré avec son agent littéraire dans le but de se remplir les poches de billets verts.
Drôle de pensée, je persiste néanmoins à croire que Dantec et Costes sont bien plus LIBRES et spontanés dans leur démarche que tu ne peux l'imaginer.


Bof.
Un peu généraliste, ce que tu dis là!
Cite moi des exemples, s'il te plait.

J'ai pas d'exemples à te citer précisemment, je pense juste que si il y a calcul du côté de Dantec, il est du côté "tentative de rendre son écriture plus fluide tout en restant ambitieux dans le propos" (cf : Artefact) et du côté "tiens, j'avais imaginé écrire une préquelle à babylon babies, je vais donc l'écrire l'année de la sortie du film".

Au delà de ça, je pense qu'il ne calcul ni son côté "culte" (c'est quand même lui qui a détruit lui-même son image de "pape du néo-polar") ni son côté "écrivain maudit", il n'y a rien de marketing derrière, pour avoir lu tous ses derniers romans, avoir suivi quasi tout ses passages Tv et l'avoir vu 2 fois en débats publics (deux moments pour le coup vraiment émouvants), je peux t'assurer que ce mec est hanté par des sujets (le rapport homme/machine, notre rapport au concept de Mal, la mise à mort du langage, la notion théologique de l'individu) qui finissent par hanter sa vie, son oeuvre, sa métaphysique.

C'est un tout, quand il explique à la Tv à une heure de grande écoute des choses compliquées qui sont à la base de son dernier roman en date, il tente juste de faire passer ses réflexions qu'il a "faites fiction", il n'y a rien de marketing la-dedans (au contraire, si ton compare le discours publicitaire qui a été fait par son éditeur autour d'Artefact et le discous qu'il tenait, lui, durant la dernière rentrée littéraire, il y un monde).

Quant à Costes, je ne sais pas trop à quoi il aspire, ce à quoi il joue (si il joue). Je pense que son cas est probablement plus compliqué que celui de Dantec.
FAFA-SAN
 

Messagepar mario » 28 Nov 2007, 01:32

minishort a écrit:"...cette remarque dénote aussi une grande méconnaissance de la perversité de la censure en régime démocratique.


C'est là ou pour moi, c'est vraiment une merde ce mec. Il maitrise bien les mots, à le lire sur ce passage, il se ferai passer pour Chomsky.
Avatar de l’utilisateur
mario
n° 10 dans ma team...
 
Messages: 512
Inscription: 20 Déc 2005, 21:14
Localisation: Le monde Kamasutra

Messagepar minishort » 28 Nov 2007, 02:15

mario a écrit:
minishort a écrit:"...cette remarque dénote aussi une grande méconnaissance de la perversité de la censure en régime démocratique.


C'est là ou pour moi, c'est vraiment une merde ce mec. Il maitrise bien les mots, à le lire sur ce passage, il se ferai passer pour Chomsky.


Il dit rien d'affolant ceci dit. Enfin en général aussi.

C'est un peu un méta-beauf Soral.

En gros la phrase pour dire : les gens sont pas assez futé pour comprendre comment fonctionne les instances officielles.

Ou encore plus raccourci.

On me laisse dire ce qui arrange tout le monde.

Après, en général je trouve qu'il dit ce qu'il pense, et que c'est relativement objectif, et que ca casse pas des briques.
Du coup c'est plutot bien.
Avatar de l’utilisateur
minishort
Si j'traine en bas de chez toi, j'fais chuter le prix de l'immobilier
 
Messages: 1039
Inscription: 23 Avr 2006, 20:37
Localisation: Paris !!

Messagepar mario » 28 Nov 2007, 05:01

euh dis moi minishort, vous etiez plusieurs pour écrire ton post là non ? Vous avez fait une phrase chacun avec tes potes, non ? :lol: :lol: :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
mario
n° 10 dans ma team...
 
Messages: 512
Inscription: 20 Déc 2005, 21:14
Localisation: Le monde Kamasutra

Messagepar minishort » 28 Nov 2007, 09:56

mario a écrit:euh dis moi minishort, vous etiez plusieurs pour écrire ton post là non ? Vous avez fait une phrase chacun avec tes potes, non ? :lol: :lol: :mrgreen:


On est plusieur sur le compte, du coup ca déteint.

En gros Soral, c'est rien de plus qu'un bon beauf qu'on aime bien écouter, mais qu'on aime pas trop finalement. On l'inverse.
Avatar de l’utilisateur
minishort
Si j'traine en bas de chez toi, j'fais chuter le prix de l'immobilier
 
Messages: 1039
Inscription: 23 Avr 2006, 20:37
Localisation: Paris !!

Messagepar Thibaut » 28 Nov 2007, 15:44

FAFA-SAN a écrit:
Thibaut a écrit:
FAFA-SAN a écrit:A chaque rentrée littéraire, un écrivain de gauche qui l'ouvre défend courageusement et sans arrière-pensées ses idées, s'il est "de droite", il execute forcément froidement un vilain plan marketing qu'il a mûrement conspiré avec son agent littéraire dans le but de se remplir les poches de billets verts.
Drôle de pensée, je persiste néanmoins à croire que Dantec et Costes sont bien plus LIBRES et spontanés dans leur démarche que tu ne peux l'imaginer.


Bof.
Un peu généraliste, ce que tu dis là!
Cite moi des exemples, s'il te plait.

J'ai pas d'exemples à te citer précisemment, je pense juste que si il y a calcul du côté de Dantec, il est du côté "tentative de rendre son écriture plus fluide tout en restant ambitieux dans le propos" (cf : Artefact) et du côté "tiens, j'avais imaginé écrire une préquelle à babylon babies, je vais donc l'écrire l'année de la sortie du film".

Au delà de ça, je pense qu'il ne calcul ni son côté "culte" (c'est quand même lui qui a détruit lui-même son image de "pape du néo-polar") ni son côté "écrivain maudit", il n'y a rien de marketing derrière, pour avoir lu tous ses derniers romans, avoir suivi quasi tout ses passages Tv et l'avoir vu 2 fois en débats publics (deux moments pour le coup vraiment émouvants), je peux t'assurer que ce mec est hanté par des sujets (le rapport homme/machine, notre rapport au concept de Mal, la mise à mort du langage, la notion théologique de l'individu) qui finissent par hanter sa vie, son oeuvre, sa métaphysique.

C'est un tout, quand il explique à la Tv à une heure de grande écoute des choses compliquées qui sont à la base de son dernier roman en date, il tente juste de faire passer ses réflexions qu'il a "faites fiction", il n'y a rien de marketing la-dedans (au contraire, si ton compare le discours publicitaire qui a été fait par son éditeur autour d'Artefact et le discous qu'il tenait, lui, durant la dernière rentrée littéraire, il y un monde).

Quant à Costes, je ne sais pas trop à quoi il aspire, ce à quoi il joue (si il joue). Je pense que son cas est probablement plus compliqué que celui de Dantec.


Ok.
En fait, si je te demandais des exemples, c'était plus genre des écrivains de gauche et de droite.
Mais comme je te le disais, Dantec est plus compliqué - il n'est pas juste "un écrivain de droite". Et je crois, à te lire, que t'es d'accord là-dessus. Alors, oui, je ne doute pas qu'il croit ce qu'il écrit, qu'il le vit.
En revanche, il y a un jeu médiatique auquel il prend part (et pas forcément malgré lui), en étant incompréhensible (selon les standrads télé). Après, quel est la part du vrai & du faux, de lui-même comme de la télé?
Regarde Buk à Apostrophe : Pivot faisait le mec scandalisé, alors que c'était lui qui avait fait apporter du pinard dans sa loge! Résultat : Buk bourré. Mini-scandale. Maxi pub pour le bouquin.
Et des exemples comme ça il y en a des tas. Dantec fait partie maintenant d'un "tout" entrertenu par son agent, David Kersan (le même que Costes, tiens...), un drôle de type, d'ailleurs - mais c'est un autre débat. Quand je parle d'un tout, c'est le site RING, la tentative de créer une asso des lecteurs de Dantec (les Blackboxers), tentative qui a été repoussée, faute de temps.
Pour conclure, le jeu médiatique aime se nourrir de ces "méchants", qu'ils s'appellent Dantec, Houellebecq (ses sorties sur l'Isam, qui n'avaient rien de choquantes en soi, mais qui ont été montées en épingle dans la presse), ou Tariq Ramadan.
Des mecs dont on s'offusque, mais que l'on adore écouter (un peu ce que disait Minishort pour Soral). C'est très Tartuffe, tout ça. Et Dantec, en dépit de sa haine viscérale pour ce système (haine ambigue, lui qui est pro-OTAN, parle du choc des civilisations, etc), se prête au jeu.
Car il faut bien vivre.
Car il n'a pas d'autre boulot que celui d'allumé de la littérature.
Car le monde littéraire a besoin d'une âme damnée pour faire face à Alexandre Jardin, et qu'il remplit ce rôle à merveille.
Car même les têtes de gondoles de la FNAC aiment se faire peur, une fois par an.
Thibaut
n° 10 dans ma team...
 
Messages: 309
Inscription: 10 Mai 2007, 22:57

Précédente

Retourner vers Write It Yourself

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron