Le Film Dédale

"DIY", philosophie punk/hardcore, politique, engagement (s), manifs,etc... c'est ici qu'on débat.

Le Film Dédale

Messagepar mario » 02 Avr 2013, 16:39

"Le dédale économique représenté par la crise qui frappe le monde depuis quelques années pourrait bien aboutir à une remise en question profonde de nos systèmes politiques.

Partant d’une immersion, dans le courant de l’année 2012, dans la population athénienne malmenée par les mesures d’austérité et agressée par un Etat de plus en plus policier, ce documentaire ne se contente pas de montrer la souffrance à l’oeuvre si près de nous.
Il prend le temps au contraire d’écouter les pulsions de reconstruction, d’observer la cicatrisation en cours d’un lien social mis à mal par des années d’individualisme et l’élaboration d’actions ou de pensées qui pourraient permettre non seulement la sortie de crise mais également la gestion de l’après crise.

A la fois au contact du peuple, dans l’urgence des luttes personnelles et collectives, et inscrit dans des réflexions issues d’analystes travaillant depuis des années sur les problématiques grecques, Dédale déroule un fil allant du quotidien des victimes de la crise vers l’élaboration d’une organisation sociale
réellement démocratique.
Car, réaction au traumatisme actuel, la démocratie pourrait bien renaître à l’endroit même où elle avait commencé, il y a 2600 ans.".

Un lien vers la Bande annonce: http://dedale.cine2000.org/

Un autre lien vers une compilation d'extraits du film (15 minutes) : http://dedale.cine2000.org/index.php?page=pour-la-diffusion
Avatar de l’utilisateur
mario
n° 10 dans ma team...
 
Messages: 512
Inscription: 20 Déc 2005, 21:14
Localisation: Le monde Kamasutra

Re: Le Film Dédale

Messagepar gugo))) » 02 Avr 2013, 20:06

Les problématiques semblent être bizarrement mélangés dans la bande-annonce.

Le problème de la dette grecque est lié au déséquilibre de la zone euro, qui n'est pas viable du fait des disparités économiques entre les différents pays.
Avant de se demander si la démocratie directe permettrait aux citoyens de ne plus se laisser flouer, il faudrait déjà régler le problème de l'Union, dont les institutions sont en train de miner le peu de démocratie qu'il reste à ses États-membres. La gestion du budget lui appartient désormais, or l'on sait que le début du parlementarisme, chez les anglais au XIIIème siècle, coïncide avec le pouvoir décisionnel qu'obtient la classe aisée sur cette prérogative royale. Progressivement, ce sont tous les attributs de la souveraineté, base de notre système, qui sont relégués à une classe hors-sol qui dépend largement des milieux financiers. Et qui croit encore qu'un jour telle coalition de gauche changera de l'intérieur les règles de cette Union ? Et comment faire l'économie de ce débat ? Les gouvernements peuvent être rouge ou noir, ils auront les mains liés.

Il faut donc réfléchir à un échelon national, vraisemblablement, ce qui pose aujourd'hui problème à la plupart des gens de gauche (même si Chouard n'a pas cette réticence). Ensuite il faut déterminer si la démocratie directe est un régime adapté à une nation de 60 millions d'âmes, par exemple. Difficile à croire. Je ne suis pas du tout sensible à cette espèce d'espoir qui anime Chouard, convaincu qu'il est d'avoir trouvé la solution à tous nos maux dans le gouvernement éphémère d'une cité grecque. Cela me semble une manière un peu louche de se retrancher hors du débat, en assignant comme fin dernière à l'homme une espèce d'utopie dont il ne s'est jamais satisfait que dans des conditions dont les termes feraient crier au fascisme l'expert qui nous parle de l'Espagne des années 30. D'ailleurs on ne comprend pas vraiment pourquoi un individu nous cause du "fascisme" dans des termes vagues, pour asséner des contre-vérités (jamais lu sous Mussolini d'apologie de la démocratie directe...) A croire que c'est leur seul obsession.

Pour ma part, je pense qu'une part de démocratie directe est possible et souhaitable dans des localités bien circonscrites en terme de géographie et de population (et je me demande comment ceux qui rêvent d'un monde sans-frontière et pacifiste espèrent en défendre le principe). L'apologie que fait Chouard en permanence de l'amateurisme en politique (ou tel autre qui parle d'un "pouvoir horizontal") me semble naïve, et son obsession "des riches", marxisme au gaz pauvre, dénonce une certaine immaturité incompatible avec les constats justes et mesurés que son étude patiente de l'Union a permise.
Avatar de l’utilisateur
gugo)))
Ce n'est pas qu'j'aime pas me mélanger mais disons Simplement qu'les aigles ne volent pas avec les pigeons
 
Messages: 996
Inscription: 07 Mar 2008, 19:29
Localisation: Lyon

Re: Le Film Dédale

Messagepar mario » 06 Avr 2013, 17:03

Les différentes personnes interviewées n'ont pas les mêmes positions, il y a ceulles qui observent et qui analysent et ceulles qui sont sur le terrain, voir parfois illes font les deux. Quant à la trame de lancement: "la démocratie pourrait bien renaitre là ou elle a commencé il y a plus de 2000 ans"...Au fond la démocratie on s'en tamponne un peu non ? La démocratie institutionnelle plus elle se répand, plus c'est la merde et si en plus tu la couple avec un système économique concurrentiel comme le capitalisme, là c'est la catastrophe.
Je me demande toujours comment l'humanité à pu se mettre dans une merde pareil ?

L'important et je ne sais pas encore si c'est fait dans ce film puisque je n'ai vu qu'une compil d'interviews décousues de 15 min, c'est de montrer qu'il est possible de créer une base d'organisation en dehors du "système", pour maintenir un niveau de vie décent voir l'améliorer. Ça demande pas mal de sacrifice et c'est un engagement de vie à part entière.
Ça ne peut se faire qu'en dehors de toutes institutions et le projet n'a pas d'autre prétention que de proposer une expérimentation sur la base du "qui m'aime me suive". Il ne faut pas appréhender cette dynamique de survie politique et social comme un partie politique présentant son programme.
"Construire une société basé sur l'auto-gestion", "Régler les pb de l'Union", etc, etc, ça on verra dans 200 ans ou dans une autre vie.

Pour l'instant le schéma de société (Grec) imposé par le pouvoir n'offre plus la possibilité a sa population de vivre dignement et confortablement. Il y a donc un point de rupture qui se pose, une faille qu'il faut exploiter afin d'essayer de s'extraire du système et de s'organiser sans lui. Quel intérêt de vivre en société à plusieurs millions si cette même société vous asphyxie et ne vous propose aucune porte ouverte sur l'avenir ? Déjà je me répète. Bref.
Sans vouloir parler à la place de celles et ceux qui parlent d'autogestion dans la film, ils ne faut pas leur prêter des intentions qu'ils/elles n'ont pas. Ils /Elles n'ont pas pour but de changer le monde ou la société, juste essayer de construire dans leur quartier un quotidien moins galère que celui que leur impose l’État.

Logique de survie que nous pouvons bien sur prendre le temps de juger, nous les petits enfants gâtés de l'Europe: "Ah vous devriez faire autrement", "Oui mais ça ne mènera à rien votre truc", "et le reste du monde vous en faite quoi hein?", ou encore: "oui mais votre autogestion là, comment vous faites pour la mettre en place aux States, en Afrique? au Groenland?", etc.

Réfléchir à un échelon national ne se posera pas avant qq années en ce qui les concerne et même pas sur que ce soit une bonne idée l'échelon National.
Prochaine étape pour nos politique en France: la diminution des retraites, des allocations chômage et des APL. Même la colocation sera un luxe pas donner à tout le monde, retourner chez papa maman à 30 ou 40 ans ça va être dur pour certainEs! Surtout que y'aura surement les grands parents qui dormirons dans le salon! Mais en même temps c'est dans ce contexte que l'alternative de vivre en squat se posera comme un bol d'air.

Pour finir, l'Union à des problèmes? Qu'elle se démerde avec! ;-)
Avatar de l’utilisateur
mario
n° 10 dans ma team...
 
Messages: 512
Inscription: 20 Déc 2005, 21:14
Localisation: Le monde Kamasutra

Re: Le Film Dédale

Messagepar gugo))) » 06 Avr 2013, 19:15

Les problèmes que rencontrent les pays européens sont évidemment bien plus concrets et précis que ce que des concepts vagues comme "démocratie institutionnelle" peuvent désigner, et il serait bon de s'en préoccuper aujourd'hui plutôt que de se planquer pendant deux siècles derrière son petit doigt.

Une fois qu'on a mis en cause un "système économique concurrentiel" (oxymore parfait), on fait quoi ? Du troc ?

On retourne vivre dans un phalanstère, vieille lune socialiste, parce que l'Etat rogne un peu les APL ? :lol:

Les démocraties libérales ont tenu une promesse du socialisme originel, en permettant d'éradiquer complètement la misère qu'ont dépeint les auteurs du XIXème siècle, celles où l'on crève de faim en haillon malgré le poids d'un travail exténuant. Ce que les européens comprennent depuis 1970, c'est que cet "état de grâce" matérialiste ne peut durer indéfiniment. Le choc est particulièrement rude en France du fait de son important Etat social, mais il est impossible de parler de conditions de vie "indignes" comme si nous en étions encore aux luddites.

Il est difficile de désespérer du monde à la seule perspective de devoir vivre avec plusieurs générations sous le même toit, hypothèse encore hasardeuse, et qui du reste, a été pratiquée pendant des siècles.

Je constate en tout cas cet angle mort dans la pensée "de gauche", qui nous ramène encore au squat et aux tentatives stériles de vivre en contre-société, tandis que l'"extrême-droite" se livre également au mythe du "survivalisme", messianique et américain. C'est sûr que coté "confort", cela permet d'éviter de réfléchir à des problèmes urgents.
Avatar de l’utilisateur
gugo)))
Ce n'est pas qu'j'aime pas me mélanger mais disons Simplement qu'les aigles ne volent pas avec les pigeons
 
Messages: 996
Inscription: 07 Mar 2008, 19:29
Localisation: Lyon

Re: Le Film Dédale

Messagepar mario » 07 Avr 2013, 21:14

Monsieur,

vous me saurez très confus de ne pas vous avoir vouvoyé dès le départ, mais voyez vous, j'ignorai votre statut d'enseignant.

Je reconnais l'aspect vague du concept de "démocratie institutionnelle" auquel je fais référence et je vous avouerai aussi que je n'avais pas encore eu, jusqu'à ce que je vous lise, l'occasion de réfléchir au niveau de vos concepts de : "démocraties libérales", "socialisme originel", "les auteurs du XIXème siècle", "État social", etc.
Pourriez vous partager avec nous vos réflexions concrètes ainsi que vos solutions "viables" concernant la crise économique que nous traversons? "Les problèmes que rencontrent les pays européens" sont "concrets" et "précis" et nous ne pouvons faire l'économie des bonnes idées dont vous semblez disposer.

Par ailleurs vous avez dit ceci:
"Il est difficile de désespérer du monde à la seule perspective de devoir vivre avec plusieurs générations sous le même toit, hypothèse encore hasardeuse, et qui du reste, a été pratiquée pendant des siècles. "
Je suis entièrement d'accord avec vous mais ce n'est pas l'idée que je défendais. Vous changez le fond du propos pour contredire l'idée. Ce n'est pas juste, vous utilisez un des stratagèmes d’Arthur Schopenhauer (L'art d'avoir toujours raison), un auteur du XIX je crois ;-) .

J'ai pensé un instant que vous abordiez le débat avec honnêteté et sincérité, mais je me suis trompé, il m'aura fallu deux de vos posts pour le comprendre.
Le dicton dit ceci : "prenez moi pour un imbécile une fois: honte à vous, prenez moi pour un imbécile deux fois: honte à moi".

C'est dommage, vous discréditez les idées que vous prétendez défendre.

Pour votre gouverne, deux attitudes qui ne font pas avancer le débat :
Hautain, 8 synonymes : arrogant, condescendant, conquérant, dédaigneux, distant, fier, méprisant, rogue.
Méprisant, 8 synonymes: dépréciant, hautain, honnissant, ignorant, méjugeant, narguant, snobant, vilipendant.

Cordialement.
Dernière édition par mario le 08 Avr 2013, 20:55, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
mario
n° 10 dans ma team...
 
Messages: 512
Inscription: 20 Déc 2005, 21:14
Localisation: Le monde Kamasutra

Re: Le Film Dédale

Messagepar gugo))) » 07 Avr 2013, 23:32

Pour le coup c'est plutôt toi qui fait preuve de mauvaise foi : aucun vouvoiement de ma part, ni de mépris, simplement de l'ironie sur des raccourcis sévères ("conditions de vie sans dignité ni confort à cause d'un système économique concurrentiel = squat, et pour le reste on attend deux siècles avant de voir", en gros).

Et si j'avais des solutions, je tacherais d'en faire la promotion auprès de nos prince. Hélas...

J'essaye d'y réfléchir en évitant les solutions de repli comme le survivalisme ou les squats, que mon absence d'instinct grégaire rend intolérable, et qui souvent cachent mal un renoncement à la pensée critique. La fable de Schopenhauer sur les hérissons résume bien d'ailleurs ce que je pense de ces niches.
Avatar de l’utilisateur
gugo)))
Ce n'est pas qu'j'aime pas me mélanger mais disons Simplement qu'les aigles ne volent pas avec les pigeons
 
Messages: 996
Inscription: 07 Mar 2008, 19:29
Localisation: Lyon

Re: Le Film Dédale

Messagepar Le Mac' » 08 Avr 2013, 10:19

gugo))) a écrit:J'essaye d'y réfléchir en évitant les solutions de repli comme le survivalisme ou les squats, que mon absence d'instinct grégaire rend intolérable, et qui souvent cachent mal un renoncement à la pensée critique. La fable de Schopenhauer sur les hérissons résume bien d'ailleurs ce que je pense de ces niches.

:lol:
Avatar de l’utilisateur
Le Mac'
Luttine Youth!
 
Messages: 2633
Inscription: 02 Juil 2008, 18:14
Localisation: Lyon

Re: Le Film Dédale

Messagepar gugo))) » 08 Avr 2013, 10:39

Je ne vois pas ce qu'il y a de risible dans cet aveu. Je préfère envisager une solution pour la société civile entière plutôt que la subsistance par la solidarité horizontale de petits groupes, qui s'effondrera sitôt l'orage passé. La solution la plus stupide reste quand même le survivalisme "don't tread on me" et son imaginaire à la Mad max :cry:
Avatar de l’utilisateur
gugo)))
Ce n'est pas qu'j'aime pas me mélanger mais disons Simplement qu'les aigles ne volent pas avec les pigeons
 
Messages: 996
Inscription: 07 Mar 2008, 19:29
Localisation: Lyon

Re: Le Film Dédale

Messagepar Derec Tom » 08 Avr 2013, 10:59

Rien que ça...
Avatar de l’utilisateur
Derec Tom
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1757
Inscription: 31 Mar 2010, 13:49

Re: Le Film Dédale

Messagepar gugo))) » 08 Avr 2013, 12:38

Les fins du politique, c'est de penser la société entière. Et à ce titre, je pense que la prospective la plus crédible est celle que ce gros Johnny Depp au nom fameux expose à france-culture : http://www.dailymotion.com/video/xyb5ty ... table_news

Cela me parait bien plus plausible qu'un véritable effondrement généralisé.
Avatar de l’utilisateur
gugo)))
Ce n'est pas qu'j'aime pas me mélanger mais disons Simplement qu'les aigles ne volent pas avec les pigeons
 
Messages: 996
Inscription: 07 Mar 2008, 19:29
Localisation: Lyon

Re: Le Film Dédale

Messagepar mario » 08 Avr 2013, 20:01

gugo))) a écrit:Pour le coup c'est plutôt toi qui fait preuve de mauvaise foi : aucun vouvoiement de ma part, ni de mépris, simplement de l'ironie sur des raccourcis sévères ("conditions de vie sans dignité ni confort à cause d'un système économique concurrentiel = squat, et pour le reste on attend deux siècles avant de voir", en gros). Et si j'avais des solutions, je tacherais d'en faire la promotion auprès de nos prince. Hélas...
J'essaye d'y réfléchir en évitant les solutions de repli comme le survivalisme ou les squats, que mon absence d'instinct grégaire rend intolérable, et qui souvent cachent mal un renoncement à la pensée critique. La fable de Schopenhauer sur les hérissons résume bien d'ailleurs ce que je pense de ces niches.


Bonsoir,

je vous remercie d'avoir apporté ces quelques précisions concernant votre approche du débat.
Il est vraie par ailleurs que les hérissons doivent cohabiter avec une certaine précaution.
Bonne continuation dans vos réflexions présentes et futures!

Cordialement.
Avatar de l’utilisateur
mario
n° 10 dans ma team...
 
Messages: 512
Inscription: 20 Déc 2005, 21:14
Localisation: Le monde Kamasutra

Re: Le Film Dédale

Messagepar mario » 26 Nov 2013, 21:22

"Pédale, un fil vers la démocratie" le film en entier cette fois:

https://www.youtube.com/watch?v=PBGc6ExEFwk
Avatar de l’utilisateur
mario
n° 10 dans ma team...
 
Messages: 512
Inscription: 20 Déc 2005, 21:14
Localisation: Le monde Kamasutra

Re: Le Film Dédale

Messagepar pp el moko » 28 Nov 2013, 16:19

la discussion s'arrête là ?! Malgré le sujet "sérieux", je me poilais bien perso....

Mario, tu t'améliores à l'écrit, c'est bien mon ami.

Allez, encore encore !!!
Avatar de l’utilisateur
pp el moko
Faudrai' qu'jarrête de bédave, que j'arrête de pillave
 
Messages: 770
Inscription: 09 Juin 2006, 20:01
Localisation: va savoir

Re: Le Film Dédale

Messagepar mario » 28 Nov 2013, 19:53

A force de lire des gens qui maîtrisent la langue française (merci à vous tous au passage) on ne peux que s'améliorer, d'ailleurs il m'arrive même de reprendre un ami directeur d'école sur son orthographe.

Pourvu que ça dur...
Avatar de l’utilisateur
mario
n° 10 dans ma team...
 
Messages: 512
Inscription: 20 Déc 2005, 21:14
Localisation: Le monde Kamasutra

Re: Le Film Dédale

Messagepar pp el moko » 28 Nov 2013, 20:08

c'est bien mon mario.

Allez va, pour conclure :



et puis pour adoucir les mœurs et les esprits :

Avatar de l’utilisateur
pp el moko
Faudrai' qu'jarrête de bédave, que j'arrête de pillave
 
Messages: 770
Inscription: 09 Juin 2006, 20:01
Localisation: va savoir

Re: Le Film Dédale

Messagepar artrockessence » 02 Avr 2014, 17:12

Pardon, je n'avais pas vu que cette discussion datait d'un an.
Avatar de l’utilisateur
artrockessence
Harissa mayonnaise poto, salades tomates Oignons
 
Messages: 55
Inscription: 13 Juin 2013, 15:05


Retourner vers Write It Yourself

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité