site du schtroumpf émergent

"DIY", philosophie punk/hardcore, politique, engagement (s), manifs,etc... c'est ici qu'on débat.

site du schtroumpf émergent

Messagepar pirikk » 29 Aoû 2012, 17:06

http://www.schtroumpf-emergent.com/

Sur les (nombreux) liens entre art contemporain et pouvoirs financier, pouvoirs politiques. Des chroniques, actualités, anecdotes, et aussi quelques perles glanées en France:

Alexandre Durand – Fra Giovanni

Image

Tas de bois est une installation brute, à priori anarchique et non calculée, d’une dizaine de mètres cubes de bûches de bois fendues et de tronçons d’un mètre de long, à la frontière entre état naturel et manufacturé. Land art urbain qui renie l’équilibre, l’alignement, il veut formaliser l’asymétrie de la nature face à une ville géométrique.

Tas de bois propose à l’être humain, aujourd’hui dé-naturé, l’expérience de ce matériau à l’état brut. Support d’une projection physique sociale et spirituelle, il devient dans l’espace de la galerie la mise en scène d’une nature dénaturée, standardisée, » prête à être consommée.

Cette œuvre a été financée par des souscripteurs qui, au terme de l’exposition, deviennent propriétaires des stères qu’ils ont pré-acquises pour leur propre consommation.


Un barbu inconséquent à Lyon:
http://www.dailymotion.com/video/xez5sg ... n_creation

conférence avec entre autres Catherine Millet (ça donne le ton) sur le cannibalisme dans l'art contemporain où l'on nous présente une artiste vendant ses ovules en caviar:
http://www.aica-france.org/component/vi ... t=listview

Bref, des gens "qui essaient de déconstruire le plus possible" :cool:
Avatar de l’utilisateur
pirikk
Nos chicos rayent le parquet
 
Messages: 209
Inscription: 07 Fév 2008, 14:13
Localisation: Lyon

Re: site du schtroumpf émergent

Messagepar gugo))) » 29 Aoû 2012, 18:33

La dernière fois que j'ai vu la trogne écrasée de Claude Lévèque, c'était dans une émission de france 3 où il expliquait qu'il était pour Mélenchon.

Catherine Millet, une femme qui ne doit sa renommée qu'à la notoriété qu'elle a donné à son faible pour les partouzes. Madame avait alors commis tout un best-seller pour nous expliquer le fonctionnement de sa libido, là où un calendrier ou une vidéo volée aurait largement suffi.

Le site a l'air riche !
Avatar de l’utilisateur
gugo)))
Ce n'est pas qu'j'aime pas me mélanger mais disons Simplement qu'les aigles ne volent pas avec les pigeons
 
Messages: 996
Inscription: 07 Mar 2008, 19:29
Localisation: Lyon

Re: site du schtroumpf émergent

Messagepar (damien) paulette » 29 Aoû 2012, 19:00

gugo))) a écrit:La dernière fois que j'ai vu la trogne écrasée de Claude Lévèque, c'était dans une émission de france 3 où il expliquait qu'il était pour Mélenchon.

Catherine Millet, une femme qui ne doit sa renommée qu'à la notoriété qu'elle a donné à son faible pour les partouzes. Madame avait alors commis tout un best-seller pour nous expliquer le fonctionnement de sa libido, là où un calendrier ou une vidéo volée aurait largement suffi.

Le site a l'air riche !


au lieu de se lacher aujourd'hui faut se taper toutes les pages milf de redtube et réaliser qu'on est avec la plus belle fille du monde depuis des années,
je vois pas ce qui est génant qu'une femme de déclare publiquement qu'elle aime partouzer,
je comprends l'argument ça fait vendre mais franchement tu crois qu'elle vend plus depuis?
Avatar de l’utilisateur
(damien) paulette
n° 10 dans ma team...
 
Messages: 546
Inscription: 14 Déc 2007, 00:51
Localisation: capitale des puceaux

Re: site du schtroumpf émergent

Messagepar gugo))) » 29 Aoû 2012, 19:21

Traduit en 33 langues, vendu à 700 000 exemplaires en France.
Avatar de l’utilisateur
gugo)))
Ce n'est pas qu'j'aime pas me mélanger mais disons Simplement qu'les aigles ne volent pas avec les pigeons
 
Messages: 996
Inscription: 07 Mar 2008, 19:29
Localisation: Lyon

Re: site du schtroumpf émergent

Messagepar Kob.X » 29 Aoû 2012, 19:48

pirikk a écrit:Un barbu inconséquent à Lyon:
http://www.dailymotion.com/video/xez5sg ... n_creation


Mosset c'est clairement le syndrome du vieil artiste qui n'en a plus rien à foutre, qui surfe sur son système depuis la dissolution de BMTP en tapant quelques retrospective de ses ronds à gauche à droite.
Le problème c'est que les certificats d'authenticité permettent de spéculer sur des concepts, c'est pas tellement étonnant qu'avec ce système on trouve plus de business-man que d'artistes dans les hautes sphères de l'art. Je trouve même ça assez paradoxal que la vague conceptuelle qui donne toute la place à la théorie, ait finalement entrainé un effacement des guerres idéologiques qui diversifient l'art depuis sa naissance pour laisser toute la place à la finance...
Avatar de l’utilisateur
Kob.X
J'suis international... t'es number one à Auxerre
 
Messages: 853
Inscription: 28 Sep 2007, 15:27
Localisation: Lyon/St Etienne

Re: site du schtroumpf émergent

Messagepar pirikk » 17 Sep 2012, 14:52

Avatar de l’utilisateur
pirikk
Nos chicos rayent le parquet
 
Messages: 209
Inscription: 07 Fév 2008, 14:13
Localisation: Lyon

Re: site du schtroumpf émergent

Messagepar huglo » 17 Sep 2012, 16:51

pirikk a écrit:http://www.dailymotion.com/video/xtne5k_les-maitres-ignorants_news

Intéressant.


Waou c'est dingue.
Avatar de l’utilisateur
huglo
J'redonne le sourire aux michtons
 
Messages: 105
Inscription: 13 Aoû 2010, 23:34
Localisation: Zyon

Re: site du schtroumpf émergent

Messagepar pirikk » 20 Nov 2012, 11:53

La Cipac (fédération des professionnels de l'art contemporain) dit manquer d'argent mais se paye un bel encart dans Libé et le monde, extrait:

le budget de la Culture 2013 est proposé aux
votes des députés avec une diminution de
plus de 4%. Ce sont des mesures graves,
incompréhensibles, jamais imaginées par
les gouvernements de gauche précédents.
Ces mesures vont contre l’art et la culture ;
il convient de les corriger avant le vote du
parlement, non pas pour la consolidation
des acquis des artistes et des institutions –
pour autant qu’elles aient encore les moyens
d’accomplir leurs missions – mais pour le
refus de la descente vers le chaos, pour
l’élan nécessaire aux gens de notre pays
pour sortir de la dépression
, dans tous les
sens du terme, pour la vitalité profonde de
notre société.


Existe t-il vraiment des gens qui sont sortis d'une dépression grâce à une expo de Buren ou Koons? :grin:

Ah, Nicole Esterolle a la réponse: "l'art contemporain, c'est bon pour le moral":
L’art contemporain, c’est bon pour le moral

Lorsque les ouvriers des aciéries de Florange ont appris que leur patron, Monsieur Mital, qui, d’un côté, les licenciait pour faire des économies, avait par ailleurs dépensé 24 millions d’euros pour la tour des jeux Olympiques de Londres (photo ci-dessus ) conçue par le Financial contemporary artist Anish Kapoor, cela leur a, paraît-il, grandement remonté le moral.

Quand ensuite, on leur a annoncé que leur haut - fourneau désaffecté serait bientôt « mis en lumière » pour un millions d’euros par l’ambianceur Claude Lévêque, autre Financial contemporary artist de la Galerie Yvon Lambert, comme il avait été précédemment procédé pour le haut-fourneau U4 d’Uckange, alors, ils se mirent à danser de joie autour de leur représentant syndical.

L’art contemporain semble donc de plus en plus indispensable, en ces temps de récession économique et de baisse du moral des ménages, pour remettre un peu de gaité au cœur à tous ceux qui souffrent de la dureté du temps.

Egayant en effet d’apprendre qu’il existe depuis peu des tasses à café signées Daniel Buren : http://www.artaban.com/categories/petit ... niel-buren

Rigolo de découvrir la ligne de bottes en caoutchouc décorées d’haricots multicolores signés Claude Viallat (La galerie Bernard Ceysson et Sergio Rossi sont heureux de vous inviter à l’exposition de 18 bottes peintes par Claude Viallat. Le vendredi 22 octobre de 18h à 22h en présence de l’artiste)

Réconfortant de savoir que Rüdiger Weng, de la galerie chinoise Weng Fine Art, l’un des marchands d’art les plus influents du monde, vient d’annoncer un chiffre d’affaire en hausse sur les six derniers mois, de près de cinq millions d’euros et un résultat net après impôt de 1,3 millions d’euros ; et cela pour moins de dix salariés payés au SMIC.


Hilarante cette performance de l’artiste plasticien Abraham Poincheval, qui s’est fait emmuré dans les fondations de la galerie Histoire d’un jour à Marseille, pour y passer « 604.800 secondes », titre de la performance, enfermé dans un trou de 62 cm de diamètre et 1,70 m de profondeur recouvert d’une énorme pierre, privé de lumière et dans l’impossibilité de s’asseoir ou se coucher.

Cocasse cette exposition à la la galerie Metro Pictures, dè New York, de l’artiste Andreas
Slominski intitulée : « Sperm », qui, comme son nom l’indique, présente au public de la semence humaine et animale dispersée dans la galerie sur les murs ou au sol. Avec notamment l’œuvre Sperm of a Black Panther (2012) constituée du sperme de l’animal sur une paire de sandales, mais aussi de Sperm of Two Pilots ou du sperme humain exposé au mur au dessus de bottes de foin ( L’artiste nous dit-on, porte beaucoup d’importance au principe de fertilisation qu’il considère, à juste titre, comme étant la clé de l’existence )

Enthousiasmante pour nos valeureuses Gueules noires cette exposition en pays minier, intitulée Age of Coal , « qui se penche sur la manière dont le charbon a influencé et défini la production artistique », et où ils pourront voir le fameux sac de charbon suspendu au plafond de l’Armory Show par Marcel Duchamp en 1917, et le non moins historique tas de charbon de Vernar Benet en 1965 à New York.

Tonifiante pour la santé du marché que cette vente chez Sothebies d’un sac de 150 kilos de graine de tournesols en porcelaine du célèbre dissident chinois Ai Wei Wei, au prix de 140 000 euros (voir ma précédente chronique)

Poilant d’apprendre que c’est ce même chinois qui va représenter l’Allemagne à la prochaine Biennale de Venise

On pourrait, au-delà de ces quelques exemples pris au hasard, citer des centaines, voire des milliers, d’opérations art contemporain toutes plus roboratives et stimulantes les unes que les autres pour le moral du citoyen que l’inepte fait rigoler, … Mais il y en a une qui semble vouloir les couronner toutes, c’est celle de Bertrand Lavier que l’on peut voir actuellement au Centre Pompidou.
Une exposition rétrospective qui semble vouloir célébrer l’art contemporain comme colossale poilade, et pour ses vertus neurothérapeuthiques de celle-ci en termes de stimulation des glandes productrices d’endomorphines, de dopamine et autres hormones du bon moral et de la joie populaire.

Avec Bertrand Lavier en effet, nous dit Philippe Dagen, le critique d’art le plus marrant de la place de Paris « On ne compte plus les musées, biennales, expositions personnelles et collectives où ses objets et installations ont fait entendre son rire - celui du pastiche, du sacrilège, de la parodie et de l'absurde ».

Désopilant en effet ce Bertrand Lavier, quand il réaffirme comme Franck Stella, que la peinture sur la toile doit être aussi belle que la peinture dans le pot ou dans le tube, et que c’est la raison pour laquelle il a pris le parti de ne pas même la sortir du tube et de peindre le tube d’une autre couleur que celle qu’il y a dedans.

Distrayant, quand il repeint en blanc un réfrigérateur déjà blanc et qu’il installe un gros caillou dessus, on ne sait trop pourquoi, sinon pour que la pièce ainsi formée soit évaluée à 900 mille euros dans la Collection qu’Yvon Lambert donnée à la France

Comique, et récréatif pour collectionneurs d’art africain, quand il coule en bronze ou en métal chromé des statuettes Dogon

Divertissante, sa façon de « bouleverser les codes de la peinture et de la représentation » , quand il monte sur socle une tronçonneuse électrique achetée 125 euros chez Castorama et que cette petite facétie à trois balles est estimée aujourd’hui à 90 000 euros dans la prestigieuse collection avignonnaise de Lambert.


Burlesque en diable quand il précise que « Teddy, l'ours en peluche (100 000 dollars), ne doit rien au hasard, qu’il ne l'a pas trouvé abandonné dans la rue, mais acheté aux puces et choisi pour son air vicieux ».

Spoiler : cliquez sur le cadre pour l'afficher

Réjouissant de l’entendre dire : « "Oui, je ne mesurais pas à quel point mes pièces ont un côté narratif.", avec son éternel sourire jaunâtre de nounours vicieux et son allure sournoisement modeste de vieux dandy farceur post duchampien de sous-préfecture, toujours prêt à dégainer une formule sibylline, façon plaisanterie éculée ou perfidie bien faisandée au sujet de l’art, des artistes et de la société de communication.

Esclafatoire de l’entendre dire qu’il a fait des études d’horticulture et que c’est lorsqu’il a compris que l’art contemporain n’était pas de l’art, qu’il est devenu artiste contemporain

Très drôle de savoir qu’il a commencé sa carrière en peignant en blanc les feuilles d’ampélopsis (vigne vierge) de sa maison, que cela a plu énormément à l’énorme critique d’art Pierre Restany, qui l’a présenté à l’exquise Catherine M. , etc.

Réconfortant quant il précise : « ... On parle toujours, à mon propos, de ready-mades. Mais ce n'en sont pas. Je crois avoir échappé à Duchamp, être au-delà."… Car voici un artiste qui dépasse de loin Marcel Duchamp et Daniel Buren réunis, en matière de drôlerie, bien plus marrant en effet, plus poilant, plus enjoué, plus primesautier, que sais-je ?…plus performatif dans la sollicitation des muscles zygomatiques et des glandes à hormones de la joie.

Mais quant à moi, que tout ce qui précède ne fait absolument pas rire, ce qui vient de me mettre vraiment en joie, de me remonter le moral à fond, de me déclencher une sécrétion de dopamine aussi forte que pour un bel orgasme, c’est d’apprendre que, d'un commun accord, le préfet du Vaucluse, Marie-Josée Roig, maire d'Avignon, et la direction des affaires culturelles de la ville ont décidé, mardi 18 septembre, de suspendre Jean-Marc Ferrari, dont je vous avais parlé dans mon avant-dernière chronique N° 32 , directeur de l'Ecole supérieure d'art d'Avignon, ami d’Yvon Lambert, fervent adepte de Harcel Duchamp, et accusé justement de marcélement moral et sexuel par quelques - unes de ses élèves.

Voyez à ce sujet ma précédent chronique n° 32 sur le site http://www.schtroumpf-emergent.fr
et lisez le texte de Harry Bellet sur le lien : http://www.lemonde.fr/culture/article/2 ... _3246.html

Et ce qui booste encore plus mon moral, c’est d’imaginer la tête déconfite que font aujourd’hui tous les "grands noms" de l’art contemporain français qui ont signé la pétition de soutien au présumé harceleur , tels que Christian Boltanski, Joel Hubaut, Philippe Cazal, Ami Barak, Eric Duyckaerts, Bernard Marcadé, Ghislain Mollet-Viéville, Françoise Gui, Jean de Loisy, Arnaud Labelle-Rojoux, Pierre-Jean Galdin,Yves Le Fur, etc, Autant de jolis spécimens d’apparatchiks verrouillant l’appareil institutionnel, acteurs d’un harcélement duchampien tous azimuts et qui voient avec inquiétude, dans cette condamnation de l’un des leurs, les murs de la forteresse de l’inepte qu’ils ont construite, se fissurer dangereusement pour eux… C’est d’imaginer aussi la profonde dépression morale d’un Yvon Lambert qui voit avec cette affaire la valeur estimée de sa collection bidon diminuée d’au moins 50%, et qui voit également le cynisme et le pervers moins efficients en termes de stratégie artistico-financière.
Avatar de l’utilisateur
pirikk
Nos chicos rayent le parquet
 
Messages: 209
Inscription: 07 Fév 2008, 14:13
Localisation: Lyon


Retourner vers Write It Yourself

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité