SAM 14 JAN: manifestation antifasciste massive et populaire

"DIY", philosophie punk/hardcore, politique, engagement (s), manifs,etc... c'est ici qu'on débat.

Re: SAM 14 JAN: manifestation antifasciste massive et popula

Messagepar Slim » 11 Jan 2012, 20:24

@pab: Entre autres oui!
Avatar de l’utilisateur
Slim
n° 10 dans ma team...
 
Messages: 344
Inscription: 27 Mai 2008, 09:33
Localisation: Strasbourg

Re: SAM 14 JAN: manifestation antifasciste massive et popula

Messagepar phil burn out » 11 Jan 2012, 20:28

Que d'amalgames et de poncifs... Il ne s'agit pas de juger les gens pour ce qu'ils votent, mais de voir toute la merde fasciste, sexiste, raciste, homophobe, etc qui existe réellement dans le monde et ici même. Il ne s'agit pas de trouver des explications, des excuses ou des justifications ! Il s'agit d'éviter d'avoir des communes, des départements, des régions, des parlements, des pays, passer à l'extrême droite.

Pab, gauche bien pensante et demeurée, de qui parles-tu donc ? de Bayrou ?
Avatar de l’utilisateur
phil burn out
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1914
Inscription: 07 Avr 2003, 19:54
Localisation: Montagne de Reims

Re: SAM 14 JAN: manifestation antifasciste massive et popula

Messagepar Stéphane » 11 Jan 2012, 20:32

pirikk a écrit:
Stéphane a écrit:
pirikk a écrit:J'ai vu personne mentionner ça sinon:
http://www.leprogres.fr/rhone/2011/11/3 ... les-mangas

Si si, ils en parlaient aussi sur le site Novopress Lyon...


Encore un point godwin! Quoi, en parler serait MAL? Parce que c'est pas le genre de racisme qui colle à tes slogans?

Non non, c'est très bien, tu devrais lire leur analyse.
Avatar de l’utilisateur
Stéphane
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1793
Inscription: 31 Mar 2004, 19:20
Localisation: Fifth Old Lion

Re: SAM 14 JAN: manifestation antifasciste massive et popula

Messagepar Slim » 11 Jan 2012, 20:49

phil burn out a écrit:Que d'amalgames et de poncifs... Il ne s'agit pas de juger les gens pour ce qu'ils votent, mais de voir toute la merde fasciste, sexiste, raciste, homophobe, etc qui existe réellement dans le monde et ici même. Il ne s'agit pas de trouver des explications, des excuses ou des justifications ! Il s'agit d'éviter d'avoir des communes, des départements, des régions, des parlements, des pays, passer à l'extrême droite.


Comment on fait pour "éviter d'avoir des communes, des départements, des régions, des parlements, des pays, passer à l'extrême droite" "s'il ne s'agit pas de trouver des explications, des excuses ou des justifications?"
C'est quoi la stratégie? Faire des manifs antifascistes massives et populaire? S'attaquer aux conséquences en refusant de voir les causes? Brasser du vent en somme. Il semblerait que "militants" de la rue et d'internet, au bout du compte, aient la même efficacité "politique".
Avatar de l’utilisateur
Slim
n° 10 dans ma team...
 
Messages: 344
Inscription: 27 Mai 2008, 09:33
Localisation: Strasbourg

Re: SAM 14 JAN: manifestation antifasciste massive et popula

Messagepar pirikk » 11 Jan 2012, 21:09

Pendant ce temps là:

Une centaine de jeunes a dormi devant la boutique Desigual :shock:
A l'occasion du lancement des soldes mercredi, la boutique de la rue de la République à Lyon organise une opération spéciale.
Elle offre une tenue gratuite aux cent premiers qui se présenteront en sous-vêtements à l'ouverture à 9 heures. Certains ont donc fait le pied de grue toute la nuit dans une ambiance conviviale, pour être les premiers à franchir l'entrée du magasin. Ils étaient environ 200 vers 8 heures mercredi matin, encadrés par un important service de sécurité. A noter que les soldes durent jusqu'au 14 février.
Avatar de l’utilisateur
pirikk
Nos chicos rayent le parquet
 
Messages: 209
Inscription: 07 Fév 2008, 14:13
Localisation: Lyon

Re: SAM 14 JAN: manifestation antifasciste massive et popula

Messagepar phil burn out » 11 Jan 2012, 23:05

Slim a écrit: C'est quoi la stratégie? Faire des manifs antifascistes massives et populaire? S'attaquer aux conséquences en refusant de voir les causes? Brasser du vent en somme. Il semblerait que "militants" de la rue et d'internet, au bout du compte, aient la même efficacité "politique".


En refusant de voir les causes ? mais de quoi parles-tu ? en quoi aller à une manif c'est s'attaquer aux conséquences sans voir les causes ? mais descends donc dans une manif, discute avec les gens, tu verras plein de gens intéressants, tu comprendras mieux pourquoi ils sont là... tu dis qu'il ne faut pas avoir une vision manichéenne, hein ? la manif c'est une action parmi d'autres de gens (parfois) engagés sur le terrain dans toutes sortes de causes, justement.

Tu peux rester assis longtemps à réfléchir aux causes et aux conséquences. Et quand tu auras ton idée, que feras-tu ? les leviers ne sont jamais faciles à atteindre. Tu peux aussi décider d'agir dès maintenant avec autant de discernement que possible, c'est-à-dire finalement assez peu, juste celui d'un humain parmi les autres. Entre d'autres termes, réfléchir sans agir ne sert à rien qu'à se pignoler les neurones. Réfléchir sur le fascisme, ses causes et ses conséquences, c'est bien joli, mais si on ne lutte pas contre lui dans la foulée, y'a danger.
Avatar de l’utilisateur
phil burn out
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1914
Inscription: 07 Avr 2003, 19:54
Localisation: Montagne de Reims

Re: SAM 14 JAN: manifestation antifasciste massive et popula

Messagepar Pab » 11 Jan 2012, 23:57

phil burn out a écrit:Entre d'autres termes, réfléchir sans agir ne sert à rien qu'à se pignoler les neurones.


Et agir sans rien comprendre à quoique ce soit, on voit aussi ce que ça donne, je retourne le truc.
Facile mais ce thread le démontre tellement...
Avatar de l’utilisateur
Pab
Fuck you, fuck la France, fuck Domenech
 
Messages: 3248
Inscription: 11 Jan 2008, 17:25
Localisation: Nantes / Rennes

Re: SAM 14 JAN: manifestation antifasciste massive et popula

Messagepar xPinardx » 12 Jan 2012, 00:57

Slim a écrit:
phil burn out a écrit:Que d'amalgames et de poncifs... Il ne s'agit pas de juger les gens pour ce qu'ils votent, mais de voir toute la merde fasciste, sexiste, raciste, homophobe, etc qui existe réellement dans le monde et ici même. Il ne s'agit pas de trouver des explications, des excuses ou des justifications ! Il s'agit d'éviter d'avoir des communes, des départements, des régions, des parlements, des pays, passer à l'extrême droite.


Comment on fait pour "éviter d'avoir des communes, des départements, des régions, des parlements, des pays, passer à l'extrême droite" "s'il ne s'agit pas de trouver des explications, des excuses ou des justifications?"
C'est quoi la stratégie? Faire des manifs antifascistes massives et populaire? S'attaquer aux conséquences en refusant de voir les causes? Brasser du vent en somme. Il semblerait que "militants" de la rue et d'internet, au bout du compte, aient la même efficacité "politique".


C'est quoi les causes Slim ?
Avatar de l’utilisateur
xPinardx
garde la pêche...
 
Messages: 13
Inscription: 07 Jan 2012, 16:54

Re: SAM 14 JAN: manifestation antifasciste massive et popula

Messagepar acacia » 12 Jan 2012, 02:08

Slim a écrit:Après les militants sur le terrain ne manqueront pas de me reprocher mon manque d’engagement, ou mes positions « bourgeoises » de simple observateur, ok, qu’il en soit ainsi.


Sans vouloir distribuer les points sur qui a le plus de street-cred ou pas (tu l'as compris comme ça mais t'as pas vraiment mis le doigt sur ce que j'essayais de dire gugo), il me semble que cette phrase en dit quand même beaucoup sur ce débat : en gros on est quelques-uns à se rendre de fait à ces manifestations anti-fascistes, avec des motivations, et des réflexions diverses, et on est en train de vivre une sorte de polémique pas franchement nécessaire avec une bande de gens qui aiment bien manipuler un discours et une pensée critique sans ancrage réel dans une pratique, euh, militante et/ou activiste (à défaut de meilleur mot... j'aime pas trop "activiste"). Enfin, c'est le ressenti que j'ai, pas une attaque. En vrai j'ai pas vraiment prétention à être un militant plus ou moins parfait du tout, ni à me sentir meilleurs que vous.

Du coup ta phrase est assez révélatrice, Slim, quand on la compare au post de xNicox, que personne prend la peine de commenter. Finalement je serais assez pour de discuter de comment articuler des réflexions et des actions à un niveau plus global, avec la veille anti-fa qui semble nécessaire à Lyon aujourd'hui, que les parleurs le veuillent ou non, puisqu'encore une fois c'est la sécurité physique des gens qui est en jeu quand on parle de présence faf en ce moment (ça a beau être un sujet bassement pratico-pratique, ça n'en reste pas moins une préoccupation d'importance). Mais non. au lieu de ça ya des torrents de bile qui se déversent d'une manière assez incompréhensible, et qui ne sont pas soutenus par une pratique quelconque il me semble (pirikk, je t'ai pas vu appeler à une manif de soutien pour la famille d'otakus de Vaulx-en-Velin ???? C'est quand même drôle que t'en parles comme si les anti-fas avaient commis une faute en n'en parlant pas ? Pourquoi tu crées pas ton propre sujet, et un comité de soutien ? J'ai pas besoin de te sortir le point godwin pour dire que c'est une pratique de troll). Pab tu fais quoi pour lutter contre la gôche (au passage ton avant-dernier post est vraiment drôle tellement ta formule est alambiquée, et ta question purement rhétorique) :

Est-ce que tu parles plus spécifiquement de cette gauche bien pensante et demeurée qui est bel et bien le véritable danger dans notre société, car elle empêche tout approfondissement d'idée par une censure morale systématique et autoritaire, et nous jette pieds et points liés dans la gueule ouverte du plus violent et brutal asservissement au système froid du consumérisme abêtissant contrôlé par les puissances d'en haut?


Je suis bien d'accord avec toi sur le fond, mais je suis curieux de savoir comment tu affrontes le problème au quotidien ?

gugo, je serais ravi de te voir proposer de cinglants essais sur rebellyon, vraiment. Ou n'importe où ailleurs, d'ailleurs. J'arrive juste pas à m'ôter de l'idée que t'es juste un parleur de l'internet.

Du coup j'ai juste l'impression que selon les positions, le niveau de débat n'est vraiment pas le même.
Il y a des gens avec qui je serais ravi de polémiquer, en sachant que je peux les retrouver plus ou moins en ville, ou dans mon quotidien, ou de temps en temps en me déplaçant, et puis il y en a d'autres avec qui je m'embrouille en vain sur le net, et qui refusent la rencontre en prétextant que sur un forum le débat est plus net, et surtout public. Je trouve ça un drôle d'argument. Et à mon sens, aussi nul que l'outil, ou les usages qu'on en fait puissent se révéler, à mon sens le forum est quand même là pour soutenir une certaine "scène", ou plusieurs. Quand on finit par se sentir aussi distants ya peut-être un truc qui cloche ?

Bon...
Avatar de l’utilisateur
acacia
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1569
Inscription: 15 Aoû 2005, 19:25
Localisation: middle of nowhere

Re: SAM 14 JAN: manifestation antifasciste massive et popula

Messagepar phil burn out » 12 Jan 2012, 10:37

Pab a écrit:
phil burn out a écrit:Entre d'autres termes, réfléchir sans agir ne sert à rien qu'à se pignoler les neurones.


Et agir sans rien comprendre à quoique ce soit, on voit aussi ce que ça donne, je retourne le truc.
Facile mais ce thread le démontre tellement...



Descends un peu de ton piédestal Pab. Entre tes "demeurés" et tes "sans rien comprendre à quoi que ce soit", je sens comme une supériorité autoproclamée chez toi qui est franchement agaçante. Comment peut-on écrire des trucs pareils ? C'est du second degré ? Tu n'es pas contre le suffrage universel au moins ?
Avatar de l’utilisateur
phil burn out
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1914
Inscription: 07 Avr 2003, 19:54
Localisation: Montagne de Reims

Re: SAM 14 JAN: manifestation antifasciste massive et popula

Messagepar pirikk » 12 Jan 2012, 11:24

acacia a écrit:Sans vouloir distribuer les points sur qui a le plus de street-cred ou pas (tu l'as compris comme ça mais t'as pas vraiment mis le doigt sur ce que j'essayais de dire gugo), il me semble que cette phrase en dit quand même beaucoup sur ce débat : en gros on est quelques-uns à se rendre de fait à ces manifestations anti-fascistes, avec des motivations, et des réflexions diverses, et on est en train de vivre une sorte de polémique pas franchement nécessaire avec une bande de gens qui aiment bien manipuler un discours et une pensée critique sans ancrage réel dans une pratique, euh, militante et/ou activiste (à défaut de meilleur mot... j'aime pas trop "activiste"). Enfin, c'est le ressenti que j'ai, pas une attaque. En vrai j'ai pas vraiment prétention à être un militant plus ou moins parfait du tout, ni à me sentir meilleurs que vous


Acacia, on peut aussi défendre ce que l'on a à défendre sans s'afficher et exhiber "sa pratique" ci et là. Je t'assure!

acacia a écrit:(pirikk, je t'ai pas vu appeler à une manif de soutien pour la famille d'otakus de Vaulx-en-Velin ???? C'est quand même drôle que t'en parles comme si les anti-fas avaient commis une faute en n'en parlant pas ? Pourquoi tu crées pas ton propre sujet, et un comité de soutien ? J'ai pas besoin de te sortir le point godwin pour dire que c'est une pratique de troll).


A part attiser des tensions ( ce qui est reproché entre autre à la lutte antifa) je vois pas l'utilité. Je trollais peut être, mais ce fut révélateur: on évoque d'autres racisme que celui ciblé par la doxa et on te renvoie à Novopress. (Les NAZIS) Déni de réalité. Et pour rappel, qui prétend débarrasser la ville de la libre expres­sion de la haine et de la xéno­pho­bie?

acacia a écrit:Du coup ta phrase est assez révélatrice, Slim, quand on la compare au post de xNicox, que personne prend la peine de commenter. Finalement je serais assez pour de discuter de comment articuler des réflexions et des actions à un niveau plus global, avec la veille anti-fa qui semble nécessaire à Lyon aujourd'hui, que les parleurs le veuillent ou non, puisqu'encore une fois c'est la sécurité physique des gens qui est en jeu quand on parle de présence faf en ce moment (ça a beau être un sujet bassement pratico-pratique, ça n'en reste pas moins une préoccupation d'importance).


Et ce qui est dit ici c'est justement: en quoi organiser des manifestations antifa dès qu'ils se rassemblent apaise les tensions et les violences plutôt que les entretiennent? En quoi prier Sainte Préfecture de dissoudre leurs associations apaise les tensions et les violences plutôt que les entretiennent? En quoi qualifier les électeurs FN de NAZIS apaise les tensions et les violences plutôt que les entretiennent? En quoi refuser de discuter avec eux apaise les tensions et les violences plutôt que les entretiennent? En quoi leur taper sur la gueule "hors légitime défense" apaise les tensions et les violences plutôt que les entretiennent?

acacia a écrit: Du coup j'ai juste l'impression que selon les positions, le niveau de débat n'est vraiment pas le même.
Il y a des gens avec qui je serais ravi de polémiquer, en sachant que je peux les retrouver plus ou moins en ville, ou dans mon quotidien, ou de temps en temps en me déplaçant, et puis il y en a d'autres avec qui je m'embrouille en vain sur le net, et qui refusent la rencontre en prétextant que sur un forum le débat est plus net, et surtout public. Je trouve ça un drôle d'argument. Et à mon sens, aussi nul que l'outil, ou les usages qu'on en fait puissent se révéler, à mon sens le forum est quand même là pour soutenir une certaine "scène", ou plusieurs. Quand on finit par se sentir aussi distants ya peut-être un truc qui cloche ?
Bon...


Malheureusement, j'ai rarement ressenti ce type d'"ouverture" à l'auto-critique lors de discutions avec des gens qui se revendiquent anti-fasciste. A ce niveau la censure dont a été victime Michel Collon est parlante. Le jugement anti-fa qui est en train de faire jurisprudence c'est désormais: toute personne qui accepte de débattre avec des individus d’extrême droite est un NAZI. A partir de là..

Mais j'aimerai que Gugo tente de publier sa position sur Rebellyon, sans compromis de sens. Si ça passe; mea culpa, et ça serait une bonne chose.
Avatar de l’utilisateur
pirikk
Nos chicos rayent le parquet
 
Messages: 209
Inscription: 07 Fév 2008, 14:13
Localisation: Lyon

Re: SAM 14 JAN: manifestation antifasciste massive et popula

Messagepar phil burn out » 12 Jan 2012, 11:44

Pirikk, pour "apaiser les tensions et les violences plutôt que les entretenir", il faudrait d'abord savoir si ça n'a pas déjà été tenté. Tu as déjà essayé de discuter avec des fafs ? Je veux dire, pas des gamins, des vrais fafs de cinquante berges. J'en garde une expérience assez mitigée, pas sûr que le dialogue soit la solution la plus efficace pour leur imposer un point de vue différent du leur. Parce que c'est bien ça dont il s'agit, une opposition de vision du monde. Tu as envie de vivre dans un monde encore plus facho ?
Avatar de l’utilisateur
phil burn out
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1914
Inscription: 07 Avr 2003, 19:54
Localisation: Montagne de Reims

Re: SAM 14 JAN: manifestation antifasciste massive et popula

Messagepar pirikk » 12 Jan 2012, 12:31

Euuh, tes vrais fafs de 50 berges, ils représentent quoi? Déjà que l'ultra droite n'est que peu de chose... Tu dois savoir comme moi que ces mouvements sont composés d'une écrasante majorité de "jeunes".

"Un monde encore plus facho?" La dictature aujourd'hui c'est celle du libéralisme, de la permissivité totale. Je ne comprend pas quels signes annonceraient un monde "encore plus facho", autoritaire. Tu aurais aimé vivre ces temps là:

.. mais manque de chance, tu es né à la mauvaise époque et je ne vois pas comment on pourrait continuer à reproduire certains "schémas militants" de nos grands parents dans un contexte quasi inverse.
Avatar de l’utilisateur
pirikk
Nos chicos rayent le parquet
 
Messages: 209
Inscription: 07 Fév 2008, 14:13
Localisation: Lyon

Re: SAM 14 JAN: manifestation antifasciste massive et popula

Messagepar phil burn out » 12 Jan 2012, 12:46

Les vrais fafs de 50 berges, c'est ton oncle à Noel qui entonne son couplet sur les arabes qui payent pas l'hôpital, c'est la caissière à Leclerc qui fait une réflexion raciste à une personne qui ne parle pas bien le français, c'est le toubib qui refuse les soins à un SDF... ils sont le petit fascisme quotidien, le pire.

Un contexte quasi inverse... quelle analyse ! haha ! mais rien n'est nouveau mon ami ! c'est toujours la même chose ! on naît, on souffre, on vit (un peu plus longtemps), on crève. Le libéralisme n'a pas beaucoup évolué depuis Marx. Juste ses outils changent.

Quand tu voyages, ce n'est pas le paysage qui bouge, c'est toi.
Avatar de l’utilisateur
phil burn out
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1914
Inscription: 07 Avr 2003, 19:54
Localisation: Montagne de Reims

Re: SAM 14 JAN: manifestation antifasciste massive et popula

Messagepar Slim » 12 Jan 2012, 13:11

C'est quoi les causes Slim ?

Pour plus d'info sur le déclin de la gauche et son abandon des classes populaires ("les bobos plutôt que les prolos!"),et la montée du fn, lire l'essai très intéressant de Hervé Algalarrondo "La Gauche et la préférence immigrée".(rédacteur au Nouvel Obs,pas à rivarol, je précise pour ceux qui ont envie de hurler au fascisme au vu du titre)
Image
4ème de couverture:
La gauche d'aujourd’hui utilise l'immigration comme fer de lance, mais a fini par en oublier ceux pour qui elle se battait : les ouvriers. Depuis, toute observation qui présente une dimension raciale est automatiquement considérée comme raciste. Pourquoi la gauche est-elle aussi perdue ?

Il y a quelques années, considérant les sans-papiers, Michel Rocard avait fait naître un consensus que l'on qualifierait maintenant de « républicain », en assurant que la France « ne pouvait pas accueillir toute la misère du monde ». Mais cette affirmation s'est heurtée à la mauvaise conscience d'une gauche malade de Vichy et de la colonisation. Pour la gauche d'en haut, sociale, intellectuelle ou partisane, régulariser devrait être la norme : le PS a d'ailleurs procédé à de substantielles régularisations à chacun de ses passages au pouvoir, et quiconque s'interroge sur leur pertinence est accusé d'être victime de cette « lepénisation des esprits » dans laquelle les bons esprits ? les esprits non « lepénisés » ? voient un nouvel avatar de l' « idéologie française ». Hervé Algalarrondo étudie ici la déviance de la gauche française qui a fini par délaisser, au nom d'une morale bien-pensante, son premier électorat. Une partie de celui-ci a fini, faute de mieux, par se tourner vers l'extrême de notre pays : le Front National

Et l'excellent essai de Michéa: Le Complexe d'Orphée, la gauche et la religion du progrès.
Image
Semblable au pauvre Orphée, le nouvel Adam libéral est condamné à gravir le sentier escarpé du "Progrès" sans jamais pouvoir s'autoriser le moindre regard en arrière. Voudrait-il enfreindre ce tabou - "c'était mieux avant" - qu'il se verrait automatiquement relégué au rang de Beauf, d'extrémiste, de réactionnaire, tant les valeurs des gens ordinaires sont condamnées à n'être plus que l'expression d'un impardonnable "populisme". C'est que Gauche et Droite ont rallié le mythe originel de la pensée capitaliste : cette anthropologie noire qui fait de l'homme un égoïste par nature. La première tient tout jugement moral pour une discrimination potentielle, la seconde pour l'expression d'une préférence strictement privée. Fort de cette impossible limite, le capitalisme prospère, faisant spectacle des critiques censées le remettre en cause. Comment s'est opérée cette, double césure morale et politique ? Comment la gauche a-t-elle abandonné l'ambition d'une société décente qui était celle des premiers socialistes ? En un mot, comment le loup libéral est-il entré dans la bergerie socialiste ? Voici quelques-unes des questions qu'explore Jean-Claude Michéa dans cet essai scintillant, nourri d'histoire, d'anthropologie et de philosophie.


Ainsi que l'excellent Voyage au contre du malaise français. L'anti-racisme et le roman national de Paul Yonnet (ancien anarchiste, situationniste, et gauchiste anti-stalinien, là encore je précise pour les pourfendeur de bêtes immondes...), qui montre bien comment la France est entrée dans une crise identitaire et le rôle qu'ont joué les institutions anti-raciste dans cette crise.
Image
« Ce voyage dérangeant se déroule en 3 étapes. Il commence par l'exploration scrupuleuse de ce que l'auteur appelle un « antiracisme de nouvelle génération » apparu au cours des années 80, parallèlement à la montée de l'extrême droite xénophobe. Sa nouveauté redoutable, est-il montré, est précisément d'installer la notion de « race » qu'il prétend au départ combattre. N'est pas « antiraciste » sui veut ; encore faut-il apprendre à déjouer les pièges d'un problème qui détourne et retourne les meilleurs intentions. L'utopie de substitution que développe SOS-Racisme est ensuite envisagée comme un révélateur de la conjoncture idéologique française au cours de d'une décennie marquée par le double effondrement de l'espérance prolétarienne et de l'encadrement catholique. Ce sont enfin 45 ans d'histoire qui sont remis en perspective à la lumière de l'effondrement du roman national que Paul Yonnet diagnostique au coeur des fantasmes et des angoisses dont la cohésion collective fait aujourd'hui l'objet. La France parviendra-t-elle à faire le deuil de son roman national ? »
Avatar de l’utilisateur
Slim
n° 10 dans ma team...
 
Messages: 344
Inscription: 27 Mai 2008, 09:33
Localisation: Strasbourg

Re: SAM 14 JAN: manifestation antifasciste massive et popula

Messagepar pirikk » 12 Jan 2012, 13:32

Les choses ont évolué depuis Marx! Comment par exemple concevoir de nos jours le progrès technique comme moteur de progrès social? (un des torts de la gauche actuelle) Comment soutenir aujourd'hui que les traditions religieuses sont alliées des avancées capitalistes? Comment concevoir la lutte des classes dans une époque qui place au premier plan la réalisation individuelle face à l'aliénation collective ?

Marx en parlait déjà, extrait cité ailleur par Gugo je crois
Partout où elle (la bourgeoisie) a conquis le pouvoir, elle a foulé aux pieds les relations féodales, patriarcales et idylliques. Tous les liens complexes et variés qui unissent l'homme féodal à ses "supérieurs naturels", elle les a brisés sans pitié pour ne laisser subsister d'autre lien, entre l'homme et l'homme, que le froid intérêt, les dures exigences du "paiement au comptant". Elle a noyé les frissons sacrés de l'extase religieuse, de l'enthousiasme chevaleresque, de la sentimentalité petite-bourgeoise dans les eaux glacées du calcul égoïste. Elle a fait de la dignité personnelle une simple valeur d'échange; elle a substitué aux nombreuses libertés, si chèrement conquises, l'unique et impitoyable liberté du commerce. En un mot, à la place de l'exploitation que masquaient les illusions religieuses et politiques, elle a mis une exploitation ouverte, éhontée, directe, brutale.

Mais il était loin de se douter qu'un siècle plus tard le mot "prolétariat" deviendrait un gros mot, que le sentiment collectif serait noyé dans le culte de l'émancipation individuelle"; bref, que toute lutte véritablement sociale et radicale serait rendue impossible par un sentiment narcissique étendu à toutes les couches de la société. Et que par extension, seules subsiteraient des luttes pour la préservation ou l'exaltation de telle ou telle liberté individuelle, rendant inadmissible (ou "borderline", comme l'a dit je sais plus qui) toute remise en question véritable du libéralisme philosophique.

Oui, le racisme quotidien ce n'est pas glorieux-glorieux, mais ce n'est qu'une répercussion à l'échelle 1/1000e de la violence économique, morale, esthétique subit au quotidien. Et tu ne m'a toujours pas expliqué en quoi brandir le fantasme du retour des NAZIS pouvait résoudre cette xénophobie quotidienne plutôt que la renforcer. On ne guérit pas les plaies au scalpel.

En attendant, ce ne sont pas les petites gens désabusées ou réacs qui expulsent des campements de roms mais souvent des mairies de gauche.
Et ce n'est par xénophobie mais parceque la misère fait tache, fait tâche quand l'image d'une ville doit continuer de se vendre à l’international, quand rien ne doit enrayer la hausse de l'immobilier, la valeur du décor doré des néo-citadins. De même que les personnes issues de l'immigration sont facilement acceptées par les plus irréductibles de la droite quand elles sont médecins, chercheurs, avocats, humoristes. La question est toujours davantage sociale que raciale.

Bref, les petites gens se tourneraient moins vers l'extrème droite si la gauche faisait son boulot, si les élites de gauche ne consacraient pas une partie de leur temps à les mépriser. (la gauche qui n'ose pas se risquer à commenter; par exemple, les propos de la patronne du MEDEF défendant l'immigration)
Avatar de l’utilisateur
pirikk
Nos chicos rayent le parquet
 
Messages: 209
Inscription: 07 Fév 2008, 14:13
Localisation: Lyon

Re: SAM 14 JAN: manifestation antifasciste massive et popula

Messagepar pirikk » 12 Jan 2012, 13:53

phil burn out a écrit:Les vrais fafs de 50 berges, c'est ton oncle à Noel qui entonne son couplet sur les arabes qui payent pas l'hôpital


Le capitalisme, c'est ta grand-mère qui licensie des grêvistes!

Non, sérieusement; que viens faire mon oncle là dedans? :lol: Français, tous présumés fascistes?
Avatar de l’utilisateur
pirikk
Nos chicos rayent le parquet
 
Messages: 209
Inscription: 07 Fév 2008, 14:13
Localisation: Lyon

Re: SAM 14 JAN: manifestation antifasciste massive et popula

Messagepar phil burn out » 12 Jan 2012, 14:10

Non, c'est vrai ? y'a si peu de fachos ici, hein ? personne n'a dans sa famille un oncle ou un cousin qui tient de tels propos ? l'humain en général n'a-t-il pas a priori peur de l'Etranger ?

Je ne connais pas les bouquins que tu citent ni même leurs auteurs. Chacun sa bible. Je citerai volontiers des auteurs comme JP Vernant, E. Morin, P. Watzlawick, etc. qui interrogent d'abord la structuration générale de la pensée que tous les historiens de plateau télé qui confondent Histoire et actualité et nous assènent leur vérité avec 6 mois de recul.

J'ajoute qu'il n'est pas besoin d'être de gauche pour lutter contre les comportements fascistes et qu'on peut être de "gauche" et avoir des idées racistes. Pas de manichéisme, hein ?

Finalement, où la lutte antifa est-elle incompatible avec l'anti-libéralisme ?
Avatar de l’utilisateur
phil burn out
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1914
Inscription: 07 Avr 2003, 19:54
Localisation: Montagne de Reims

Re: SAM 14 JAN: manifestation antifasciste massive et popula

Messagepar Stéphane » 12 Jan 2012, 14:28

Il ne s'agit pas de déni de réalité, mais de perception, d'interprétation des faits.
C'est là toute la question, comment on analyse les choses, avec ses propres idées, sa propre idéologie, son vécu, etc. Comment on les récupère aussi pour leur faire dire ce qu'on veut, ce qu'on veut bien y voir. Comment on se représente les choses.
Un fait est un fait, son sens (ou ses sens), celui qu'on lui donne, celui qu'on y voit, celui qu'il a pour nous, c'est encore autre chose.
Avatar de l’utilisateur
Stéphane
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1793
Inscription: 31 Mar 2004, 19:20
Localisation: Fifth Old Lion

Re: SAM 14 JAN: manifestation antifasciste massive et popula

Messagepar UnDo » 12 Jan 2012, 16:02

Et sinon, ces primaires socialistes, c'était pas mal foutu, non ? ;-)
Avatar de l’utilisateur
UnDo
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1279
Inscription: 25 Juil 2006, 00:41
Localisation: Lyon X Rousse

PrécédenteSuivante

Retourner vers Write It Yourself

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités