Aux gars, par un gars : ce que la non-mixité femmes a changé

"DIY", philosophie punk/hardcore, politique, engagement (s), manifs,etc... c'est ici qu'on débat.

Aux gars, par un gars : ce que la non-mixité femmes a changé

Messagepar drakn » 06 Nov 2011, 03:26

Aux gars, par un gars : ce que la non-mixité femmes a changé pour moi

Constat : c’est chiant.
C’est chiant qu’à chaque fois qu’il y a des meufs qui s’organisent entre elles, y’a plein de gars qui tirent à boulet rouge dessus, en particulier sur Rebellyon. Les gars, vous êtes fatigants. Chaque fois c’est la même, depuis des années.



Si vous emmer­dez les luttes fémi­nis­tes, alors vous êtes des enne­mis poli­ti­ques, dites-le clai­re­ment. Dans ce cas-là, merci de lais­ser ce site inter­net aux per­son­nes qui se bat­tent pour leur libé­ra­tion, et écrivez ailleurs.

Si les luttes fémi­nis­tes vous emmer­dent, alors fermez-la et ne vous battez pas contre elles.

Si vous croyez faire partie des luttes fémi­nis­tes, ça montre une cer­taine bien­veillance et on pourra peut-être dis­cu­ter, mais alors il va fal­loir être sin­cè­res, vrai­ment. Pas passer par 4 che­mins et se cher­cher des excu­ses, ni se vic­ti­mi­ser. Surtout écouter, écouter, écouter...

On va com­men­cer par le début : j’suis un gars aussi, hétéro, et pen­dant long­temps j’ai pensé être fémi­niste, connaî­tre cette lutte. Juste parce qu’être de gauche c’est lutter contre la domi­na­tion mas­cu­line. Maintenant, on va faire la part des choses.

C’est pas moi qui me fait sif­fler dans la rue.

C’est pas moi qui me fait violer ; si ça arrive, y’a très peu de chan­ces que ce soit une meuf qui passe à l’acte sur mon corps.

C’est pas à moi qu’on coupe la parole, ou alors ce sont des gars.

C’est pas moi qu’on ignore quand je parle.

C’est pas moi qui lave les chiot­tes (aujourd’hui, der­nier exem­ple en date).

C’est pas moi qu’on aborde en disant « tu me fais bander », « t’es belle », « t’es bonne », « t’es moche »...

C’est pas moi qui flippe de ren­trer seul, régu­liè­re­ment depuis de nom­breu­ses années.

C’est pas moi qui prends la pilule.

C’est pas moi qui vais chez un méde­cin (homme le plus sou­vent) 1 ou 2 fois par an faire un frot­tis.

C’est pas à moi qu’on a appris à me taire et à répri­mer ma colère…

Y’en a plein d’autres comme ça.

La domi­na­tion mas­cu­line, ce n’est pas moi qui la subis au quo­ti­dien depuis que j’ai quel­ques mois, ou quel­ques jours seu­le­ment. Je n’en ai pris cons­cience qu’après avoir lon­gue­ment dis­cuté avec les copi­nes, lu aussi, et pour la grande majo­rité des choses c’était tout récem­ment.

En revan­che,

C’est moi qui ai long­temps pensé que la maison n’est pas si sale.

C’est moi qui ai violé plu­sieurs copi­nes dans le cadre de rela­tions de couple.

C’est moi qui ai lancé et par­ti­cipé à de nom­breu­ses et vio­len­tes joutes ver­ba­les.

C’est moi qui cher­che le regard des filles dans la rue, à défaut de mater les seins.

C’est moi qui ne fais pas trop gaffe quand je mets une capote (et quand elle craque, c’est « ma » copine qui court à la phar­ma­cie chop­per une pilule qui lui retourne le ventre).

C’est moi qu’on écoute quand je parle en réu­nion, et encore plus en AG.

C’est moi qui suis muet dès qu’il s’agit de parler de mes rela­tions affec­ti­ves…

Y’en a plein d’autres comme ça.

Tout ça, je ne m’en suis pas rendu compte tout seul... ou quand je m’en suis rendu compte, je ne l’ai pas admis, accepté, comme fai­sant partie de mes com­por­te­ments. Y’a des copi­nes qui me l’ont dit, qui me l’ont répété, qui se sont énervées contre moi ou devant moi, sur des com­por­te­ments sexis­tes. Alors j’les ai écoutées, obser­vées, et je me suis rendu compte qu’elles me confron­taient grâce aux moments non-mixtes qu’elles par­ta­geaient entre elles. C’est grâce à la force qu’elles avaient que je me suis vrai­ment remis en ques­tion. Alors, de voir des gars qui cri­ti­quent, condam­nent la non-mixité femmes (ou goui­nes, ou trans, ou pédés, ou per­son­nes racia­li­sées, ou...) ça m’énerve.

Ça m’a fait aussi com­pren­dre une chose : des fois, je suis inu­tile. Pire, je suis nui­si­ble : je ne fais pas partie de la com­mu­nauté de vécus des copi­nes. Je n’ai pas cette expé­rience. Je suis celui qui leur a fait vivre ça. Pas tout ça, indi­vi­duel­le­ment à cha­cune d’entre elles, mais j’en ai fait vivre assez, à un assez grand nombre, pour que je fasse partie de la classe des oppres­seurs. Et avec un agres­seur dans la salle, ce n’est plus pos­si­ble de par­ta­ger une com­mu­nauté de vécus en tant que domi­nées (et si ça l’est pour cer­tai­nes femmes, dans cer­tai­nes situa­tions ou toute la vie, ça n’enlève pas que pour de nom­breu­ses copi­nes ça marche pas). Quand j’étais à la fac, je ne vou­lais pas de profs ou de pré­si­dent.e d’uni­ver­sité dans les grèves et les AG ; et tout le monde était d’accord, au moins pour limi­ter for­te­ment leur pré­sence...

Les per­son­nes qui se bat­tent contre leur propre oppres­sion ont besoin d’espa­ces d’où les gens qui les oppres­sent sont exclues. Ce rai­son­ne­ment fonc­tionne par­tout, alors ces­sons de le remet­tre en cause pour la lutte fémi­niste.

Je n’ai aucun conseil à donner aux luttes fémi­nis­tes, les femmes n’ont pas besoin de moi pour se battre pour leur libé­ra­tion.

Du coup, en tant que gars bio, hétéro, je ne serai jamais fémi­niste. Parce que je ne serai jamais atta­qué en tant qu’homme. Je le serai en tant que pédé, péque­not (de la cam­pa­gne), pauvre, étranger, non-uni­ver­si­taire blabla, ouvrier, racia­lisé... Plein de trucs qui sont aussi sociaux, mais qui por­tent des noms (ou pas) : hété­ro­sexisme, racisme, capi­ta­lisme, xéno­pho­bie, … Mais une chose est sûre, ce n’est pas la domi­na­tion mas­cu­line, ce n’est pas le patriar­cat. Parce que j’en suis une cause, parce que je l’exerce, parce que je fais partie du pro­blème. (Même si je veux chan­ger et je fais plein d’efforts sur moi.)

La seule chose que je peux faire, c’est me remet­tre en ques­tion, et remet­tre en ques­tion les gars qui m’entou­rent. Ça com­mence par écouter ce que les fémi­nis­tes ont à dire aux gars en géné­ral, et à moi per­son­nel­le­ment sur la merde que je fais. Ça conti­nue par accep­ter que les fémi­nis­tes ont besoin d’espa­ces non-mixtes pour com­bat­tre l’oppres­sion que j’exerce et que je sym­bo­lise.

Accepter qu’il existe des espaces où je ne suis pas le bienvenu ; que je ne m’exprime pas sur tout, en toutes circonstances ; que je ne suis pas légitime partout.
Et aussi, des fois c’est vrai­ment dur d’être un gars... Pitchoune. Il faut être fort, parler bien, bander 24h/24, se la jouer devant les copains, répri­mer ses émotions et dra­guer les filles. Bon, c’est coller à des atten­tes de la société, c’est adop­ter un rôle, celui qu’on a appris depuis tout petit. Là ça se com­pli­que un peu, mais rien n’est simple. Ce rôle de gars, c’est celui qui permet d’entrer dans la classe domi­nante. Le sys­tème qui m’impose ce rôle-là, c’est le genre, un sys­tème de pou­voirs qui dit qu’il y a 2 sexes et que l’un est supé­rieur à l’autre. Pas du tout une raison de se vic­ti­mi­ser ou de mono­po­li­ser l’atten­tion une fois de plus. Contre le genre, en tant que gars, on peut faire un truc : Déserter, arrê­ter d’être un homme. Parler de nos émotions aux copains ; consi­dé­rer les femmes comme d’autres êtres humains et non comme des proies sexuel­les ; écouter quand quelqu’un.e parle ; s’habiller avec des vête­ments non mas­cu­lins ; essayer de mater des gars dans la rue ; écouter les « non » dans nos rela­tions sexuel­les et affec­ti­ves en géné­ral ; occu­per moins d’espace... on peut en trou­ver plein, c’est à chaque ins­tant de la vie.

Et j’pense faut aussi épargner aux copi­nes nos cha­grins de mec en décons­truc­tion, c’est lourd :

Par exem­ple, c’est moi qui ne parle qu’à des copi­nes de mon flippe depuis que je me suis fait cra­cher dessus (une fois) parce que je suis en jupe dans la rue.

Ramener les copi­nes à leur rôle de femme-confi­dente-qui-ras­sure-les-gars, ça fait partie de la domi­na­tion mas­cu­line.

Quelques ressources sur la non-mixité :
Les émissions de Lilith, Martine et les autres, radio non-mixte fémi­niste sur Radio Canut (essaie de te rap­pe­ler de la der­nière fois dont tu as parlé de ces thèmes avec tes potes gars, ou que des copi­nes les ont abordé sim­ple­ment et en toute liberté devant toi).

Les émissions de On n’est pas des cadeaux, radio non-mixte trans, goui­nes, pédés sur Radio Canut.

Christine Delphy sur la non-mixité : « La non-mixité : une néces­sité poli­ti­que ».

Christine Delphy sur les hommes qui se pen­sent fémi­nis­tes : « Nos amis et nous. Fondements cachés de quel­ques dis­cours pseudo-fémi­nis­tes »

Non-mixité femmes, recueil de textes, RéSISTE ! ÉDITIONS 2003 (bro­chure, à déni­cher dans les info­kios­ques qui traî­nent...)

source : http://rebellyon.info/Aux-gars-par-un-g ... a-non.html
Avatar de l’utilisateur
drakn
garde la pêche...
 
Messages: 21
Inscription: 14 Oct 2011, 23:18

Re: Aux gars, par un gars : ce que la non-mixité femmes a ch

Messagepar UnDo » 06 Nov 2011, 17:53

C'est assez ahurissant cette volonté nouvelle, je dirais même cette mode, de tout vouloir sectorisé, classé, interdire...bref, ce truc de rien vouloir laisser entrer chez soi, de s'inventer une vie de groupe et de s'en défendre au nom de la lutte contre tel ou tel truc... Si vous y tenez tant que ça au Front National foncez prendre votre carte et votez, mais arrêtez de vouloir fragiliser le peu de cohésion qu'il reste, par les temps qui courent ça peut servir...
Avatar de l’utilisateur
UnDo
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1279
Inscription: 25 Juil 2006, 00:41
Localisation: Lyon X Rousse

Re: Aux gars, par un gars : ce que la non-mixité femmes a ch

Messagepar drakn » 06 Nov 2011, 19:15

On atteint le point godwin dès la première réponse, je tire mon chapeau.
(Faudrait trouver un nom spécifique pour les comparaisons avec le front national d'ailleurs)

Mais en dehors de ça, c'est pas pour me vanter, mais j'ai rien compris. C'est quoi le rapport avec le texte?
Avatar de l’utilisateur
drakn
garde la pêche...
 
Messages: 21
Inscription: 14 Oct 2011, 23:18

Re: Aux gars, par un gars : ce que la non-mixité femmes a ch

Messagepar gugo))) » 06 Nov 2011, 21:26

Pourquoi c'est un enculé de mâle qui parle (chiale plutôt) à la place de bobonne ?

C'est affreusement REACTIONNAIRE.
Avatar de l’utilisateur
gugo)))
Ce n'est pas qu'j'aime pas me mélanger mais disons Simplement qu'les aigles ne volent pas avec les pigeons
 
Messages: 996
Inscription: 07 Mar 2008, 19:29
Localisation: Lyon

Re: Aux gars, par un gars : ce que la non-mixité femmes a ch

Messagepar Lord Gonzo Bastardo » 06 Nov 2011, 21:34

drakn a écrit:des fois, je suis inu­tile. Pire, je suis nui­si­ble


et surtout très bavard.
Avatar de l’utilisateur
Lord Gonzo Bastardo
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1360
Inscription: 27 Mai 2008, 15:52

Re: Aux gars, par un gars : ce que la non-mixité femmes a ch

Messagepar gugo))) » 06 Nov 2011, 21:39

On va com­men­cer par le début : j’suis un gars aussi, hétéro, et pen­dant long­temps j’ai pensé


Merci de le préciser.
Avatar de l’utilisateur
gugo)))
Ce n'est pas qu'j'aime pas me mélanger mais disons Simplement qu'les aigles ne volent pas avec les pigeons
 
Messages: 996
Inscription: 07 Mar 2008, 19:29
Localisation: Lyon

Re: Aux gars, par un gars : ce que la non-mixité femmes a ch

Messagepar UnDo » 06 Nov 2011, 22:03

Ben, ce texte est complétement ridicule, les exemples cités sont plus clichés et débiles les uns que les autres, je ne me sens pas concernés par la façon de penser de "ce gars", il ne représente rien ou plutôt juste ce qu'il veut, je ne suis pas d'accord avec ce qui est dit non plus et dès le début du texte on m'explique que je dois dans tout les cas fermer ma gueule, ce qui est con et me donne envie de faire le contraire...

C’est pas moi qui me fait sif­fler dans la rue.

Tu te feras pas forcement siffler, mais des exemples de gars qui se font cassés les couilles dans la rue tout le monde ici en aura plein, les trouducs qui sifflent dans la rue n'ont pas attendu les femmes pour être des trouducs, ils sont même très mixte dans leur capacités à casser les couilles, faut pas s'inquiéter pour ça... Mais bon, lutter contre les cons en général, c'est pas très porteur comme credo....

C’est pas à moi qu’on coupe la parole, ou alors ce sont des gars.

C'est pas un peu débile comme exemple ça? Le coupage de parole comme violence masculine au quotidien, ça arrive à plein de gens de se faire couper la parole, faut juste squatter avec des gens super bien éduquer ou moins pressé de parler, c'est tout...

C’est pas moi qu’on ignore quand je parle.

Sérieux? Jamais? Trouves toi un taf... Refais ta crise d'adolescence...

C’est pas moi qui lave les chiot­tes (aujourd’hui, der­nier exem­ple en date).

T'as qu'à vivre seul comme un grand, c'est complétement con et cliché de dire ça, la plupart des gens homme ou femme font le ménage chez eux, faut se réveiller un peu....

C’est pas moi qu’on aborde en disant « tu me fais bander », « t’es belle », « t’es bonne », « t’es moche »...

Franchement, une soirée dans une boite homo et tu ranges ton argument direct... Sans ça, la vulgarité et le rentre dedans n'est pas une signature masculine, j'ai déjà croiser des filles très violentes, j'en ai même vu dépouiller un gars dans le métro... J'en ai pas conclu que les femmes étaient des animaux pour autant...

C’est pas moi qui prends la pilule.

C’est pas moi qui vais chez un méde­cin (homme le plus sou­vent) 1 ou 2 fois par an faire un frot­tis.

Mais on y peut quoi à ça ?! c'est de notre faute ? les capotes et la méthode ogino, c'est pas pour les chiens...

C’est pas à moi qu’on a appris à me taire et à répri­mer ma colère…

Ha bon... C'est dommage parce que savoir dès fois se taire est salutaire et réprimer sa colère, c'est pas mal pour savoir vivre en société (homme et femme)

C’est moi qui ai violé plu­sieurs copi­nes dans le cadre de rela­tions de couple.

J'ai du mal à comprendre cette phrase, il me faudrait une explication, c'est une farce?

C’est moi qui ai lancé et par­ti­cipé à de nom­breu­ses et vio­len­tes joutes ver­ba­les.

C'est de la violence masculine les joutes verbales??? Sérieusement ?

C’est moi qui cher­che le regard des filles dans la rue, à défaut de mater les seins.

C'est moi qui est inventé les décolletés pigeonnant et qui me donne un mal de chien pour mettre en valeur mes boobs... Si chercher un regard te semble trop phallocrate, inscris toi sur meetic, t'y cherchera un cyber regard qui te coûtera une quinzaine d'euros par mois juste parce que TU ES UN HOMME...

C’est moi qui ne fais pas trop gaffe quand je mets une capote (et quand elle craque, c’est « ma » copine qui court à la phar­ma­cie chop­per une pilule qui lui retourne le ventre).

Hahahahahaha, c'est pas de chance, ça arrive à plein de monde mais si ça te pose réellement problème, tu arrêtes de baiser ou tu deviens papa ou tu suis les instructions détaillées des boites de capote qui te demandent de retiré ton zizi de la dame quand l'escargot va baver... Savoir baiser c'est une discipline mixte aussi...

C’est moi qu’on écoute quand je parle en réu­nion, et encore plus en AG.

Ben si tu demandes à tout le monde de suivre ou de fermer sa gueule, c'est pas étonnant que tu sois le seul à parler...

C’est moi qui suis muet dès qu’il s’agit de parler de mes rela­tions affec­ti­ves…

Tu veux qu'on en parle? La pudeur, c'est une valeur phallocrate ? Il existe des filles très discrète sur ces questions là aussi... Et puis, l'affectif c'est comme les frites Mc Cain: plus t'en bouffent, plus c'est écouerant et moins t'en veux... J'ai souvent envie de dire à des gens hommes et femmes de garder ça pour eux parce qu'ormis les protagonistes, ce genre d'histoire n'intéresse personne dans le fond....

Voilà en gros les points qui me posent problème, et pour l'histoire du point Godwin, j'suis désolé mais il est atteint dans le texte lui même qui tue le débat dans l'oeuf...
Avatar de l’utilisateur
UnDo
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1279
Inscription: 25 Juil 2006, 00:41
Localisation: Lyon X Rousse

Re: Aux gars, par un gars : ce que la non-mixité femmes a ch

Messagepar Pab » 07 Nov 2011, 15:04

Bon allez, j'édite, pas envie de me lancer dans celle-là ah ah :D
Avatar de l’utilisateur
Pab
Fuck you, fuck la France, fuck Domenech
 
Messages: 3248
Inscription: 11 Jan 2008, 17:25
Localisation: Nantes / Rennes

Re: Aux gars, par un gars : ce que la non-mixité femmes a ch

Messagepar acacia » 07 Nov 2011, 15:20

Pab a écrit:La domination masculine à notre époque...
LOL :lol:


Me lancerai pas dans de longs débats ici sur la question, mais quand même je vois pas ce qu'il y a de si marrant. "La domination masculine à notre époque", ça renvoie à tellement de trucs en tension actuellement que non non, ça fait pas rigoler : inégalité des salaires, banalisation du viol (DSK = grand séducteur), remontée des partis d'extrême-droite et remise en cause larvée du droit à l'avortement un peu partout en Europe et notamment en france (Avorter, un bouquin sorti chez tahin part en 2008/2009, dispo ici en .pdf), etc etc.

Bref, qu'on apprécie ou pas le ton un peu sur-didactique du texte de drakn ça me paraît complètement dingo de lever les boucliers à ce point-là dès qu'on évoque ces questions. Et effectivement, le point Godwin dès le départ, c'était bien joué Undo.
Avatar de l’utilisateur
acacia
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1569
Inscription: 15 Aoû 2005, 19:25
Localisation: middle of nowhere

Re: Aux gars, par un gars : ce que la non-mixité femmes a ch

Messagepar Pab » 07 Nov 2011, 15:29

Putain Acacia t'es chiant!!! :lol: (j'ai du éditer mon message 1 sec trop tard :/)
Avatar de l’utilisateur
Pab
Fuck you, fuck la France, fuck Domenech
 
Messages: 3248
Inscription: 11 Jan 2008, 17:25
Localisation: Nantes / Rennes

Re: Aux gars, par un gars : ce que la non-mixité femmes a ch

Messagepar acacia » 07 Nov 2011, 15:41

Pab a écrit:Putain Acacia t'es chiant!!! :lol: (j'ai du éditer mon message 1 sec trop tard :/)


Huh... Moi aussi j'aurais préféré que t'édites avant hein. Mais bon comme j'ai dit je me lancerai pas dans de l'argutie ici. Toi j'ai pas l'occasion de te croiser en vrai, mais Undo je finirai bien par le pécho dans un coin à Grnd Zero, et là... on boira un café, mh ?
Avatar de l’utilisateur
acacia
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1569
Inscription: 15 Aoû 2005, 19:25
Localisation: middle of nowhere

Re: Aux gars, par un gars : ce que la non-mixité femmes a ch

Messagepar Pab » 07 Nov 2011, 15:43

Si tu viens à Rennes fais moi signe quand même, pas de souci. :)
Avatar de l’utilisateur
Pab
Fuck you, fuck la France, fuck Domenech
 
Messages: 3248
Inscription: 11 Jan 2008, 17:25
Localisation: Nantes / Rennes

Re: Aux gars, par un gars : ce que la non-mixité femmes a ch

Messagepar drakn » 07 Nov 2011, 16:42

acacia a écrit:Bref, qu'on apprécie ou pas le ton un peu sur-didactique du texte de drakn ça me paraît complètement dingo de lever les boucliers à ce point-là dès qu'on évoque ces questions. Et effectivement, le point Godwin dès le départ, c'était bien joué Undo.


J'aurai beaucoup aimer écrire ce texte, mais c'est pas moi qui l'ait écrit. Par contre je me retrouve entièrement dedans.

Cette levé" de bouclier montre bien que le texte est pas si loin de la vérité que ça. Dès qu'il s'agit de dire que soit même on est aussi sexiste dans ses comportements..
Avatar de l’utilisateur
drakn
garde la pêche...
 
Messages: 21
Inscription: 14 Oct 2011, 23:18

Re: Aux gars, par un gars : ce que la non-mixité femmes a ch

Messagepar acacia » 07 Nov 2011, 16:57

drakn a écrit:
acacia a écrit:Bref, qu'on apprécie ou pas le ton un peu sur-didactique du texte de drakn ça me paraît complètement dingo de lever les boucliers à ce point-là dès qu'on évoque ces questions. Et effectivement, le point Godwin dès le départ, c'était bien joué Undo.


J'aurai beaucoup aimer écrire ce texte, mais c'est pas moi qui l'ait écrit. Par contre je me retrouve entièrement dedans.

Cette levé" de bouclier montre bien que le texte est pas si loin de la vérité que ça. Dès qu'il s'agit de dire que soit même on est aussi sexiste dans ses comportements..


Je suis pas complètement d'accord avec toi. dans le sens où ce texte tel qu'il est formulé corresponds bien aux habitudes d'écriture/lecture d'un certain milieu anarchiste/libertaire/féministe, mais n'est pas forcément adapté pour être partagé dans des endroits comme ici, complètement (ou presque) hors de ces milieux justement. Le niveau de réception est pas le même ici, faut s'y faire, et ça veut pas dire que tous les utilisateurs/trices du forum sont tous d'horribles militants pro-sexisme, plutôt que le niveau auquel se situe l'échange sur un forum de ce genre est pas le même, et que c'est difficile de copi-coller un texte brut comme ça. Bon je sais pas si je me fais bien comprendre.
Je reste assez ok néanmoins sur le fait qu'un tel niveau d'agressivité en réponse est pas non plus anodin, mais bon ça fait jamais que deux/trois utilisateurs sur un total de beaucoup .
Avatar de l’utilisateur
acacia
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1569
Inscription: 15 Aoû 2005, 19:25
Localisation: middle of nowhere

Re: Aux gars, par un gars : ce que la non-mixité femmes a ch

Messagepar Lord Gonzo Bastardo » 07 Nov 2011, 17:51

acacia a écrit:
drakn a écrit:
acacia a écrit:Bref, qu'on apprécie ou pas le ton un peu sur-didactique du texte de drakn ça me paraît complètement dingo de lever les boucliers à ce point-là dès qu'on évoque ces questions. Et effectivement, le point Godwin dès le départ, c'était bien joué Undo.


J'aurai beaucoup aimer écrire ce texte, mais c'est pas moi qui l'ait écrit. Par contre je me retrouve entièrement dedans.

Cette levé" de bouclier montre bien que le texte est pas si loin de la vérité que ça. Dès qu'il s'agit de dire que soit même on est aussi sexiste dans ses comportements..


Je suis pas complètement d'accord avec toi. dans le sens où ce texte tel qu'il est formulé corresponds bien aux habitudes d'écriture/lecture d'un certain milieu anarchiste/libertaire/féministe, mais n'est pas forcément adapté pour être partagé dans des endroits comme ici, complètement (ou presque) hors de ces milieux justement. Le niveau de réception est pas le même ici, faut s'y faire, et ça veut pas dire que tous les utilisateurs/trices du forum sont tous d'horribles militants pro-sexisme, plutôt que le niveau auquel se situe l'échange sur un forum de ce genre est pas le même, et que c'est difficile de copi-coller un texte brut comme ça. Bon je sais pas si je me fais bien comprendre.
Je reste assez ok néanmoins sur le fait qu'un tel niveau d'agressivité en réponse est pas non plus anodin, mais bon ça fait jamais que deux/trois utilisateurs sur un total de beaucoup .


honnêtement... ce texte plâne tellement haut... et il est écrit sur un ton si définitif et agaçant... "C’est pas moi qui vais chez un méde­cin (homme le plus sou­vent) 1 ou 2 fois par an faire un frot­tis." c'est pas de la conscience politique c'est de l'hypocondrie... et le niveau d'agressivité dans les réponses comme preuve du bien fondé du texte, c'est un peu, beaucoup, très facile (en plus les réponses sont plus amusées et/ou agacées que réellement agressives) La longue liste d'exemples d'attitudes sexistes masculines c'est juste une provocation. Prendre le lecteur a parti à propos du viol conjugal, je sais pas, mais ine rile laïfe c'est un coup à se prendre un coup de boule...

(ceci dit j'ai bien rigolé en lisant tout ça)
Avatar de l’utilisateur
Lord Gonzo Bastardo
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1360
Inscription: 27 Mai 2008, 15:52

Re: Aux gars, par un gars : ce que la non-mixité femmes a ch

Messagepar drakn » 07 Nov 2011, 18:40

C'est pas parce que c'est bon a prendre un coup de boule, que les viols conjugaux ne sont pas habituels, et quelque chose de grave qui n'est que le resultat de la domination masculine (qui s'exerce pas forcement par des coups de poing).
Avatar de l’utilisateur
drakn
garde la pêche...
 
Messages: 21
Inscription: 14 Oct 2011, 23:18

Re: Aux gars, par un gars : ce que la non-mixité femmes a ch

Messagepar buddy satan » 07 Nov 2011, 18:50

Et à chaque fois j'édite.
Avatar de l’utilisateur
buddy satan
Je suis Florian Schall.
 
Messages: 5732
Inscription: 20 Déc 2004, 22:56
Localisation: Metz

Re: Aux gars, par un gars : ce que la non-mixité femmes a ch

Messagepar gugo))) » 07 Nov 2011, 19:04

L’HÉGÉMONIE PHALLOCRATE EN ACTION (attention, images pouvant heurter) :

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Etc.

Heureusement, il existe des points d'accord entre ces martyres du joug misogyne et nos valeureux progressistes masos : http://www.youtube.com/watch?v=awEsHrthdhw
Avatar de l’utilisateur
gugo)))
Ce n'est pas qu'j'aime pas me mélanger mais disons Simplement qu'les aigles ne volent pas avec les pigeons
 
Messages: 996
Inscription: 07 Mar 2008, 19:29
Localisation: Lyon

Re: Aux gars, par un gars : ce que la non-mixité femmes a ch

Messagepar drakn » 07 Nov 2011, 19:37

http://www.assemblee-nationale.fr/qui/x ... slature=13
http://www.senat.fr/senatoriales2011/li ... es_elu.pdf
http://www.femmesaaeena.com/pdf/reperes ... s_orse.pdf (le chiffre est plus loin dans le document 31%/70% pour chez les cadres d'etat majeur et cadres de gestion courantes dans les grandes entreprises)
http://fr.answers.yahoo.com/question/in ... 539AARcVem (c'est pas une source très sérieuse, mais je crois que les réponses sont pas fausses (enfin entre ça et le site de l'assemblée nationale..))

Et sinon, le sexisme c'est pas que un problème de quota.
Avatar de l’utilisateur
drakn
garde la pêche...
 
Messages: 21
Inscription: 14 Oct 2011, 23:18

Re: Aux gars, par un gars : ce que la non-mixité femmes a ch

Messagepar UnDo » 07 Nov 2011, 21:49

Ouais enfin bon, faut pas voir de l'agressivité de partout non plus et puis merde, le texte est illustré par une image de pénis tranché sur le site original donc bon, question agressivité ça se pose bien aussi (sans parler du contenu)... J'vais pas revenir sur la question du viol, qui de toute façon est ressortie à chaque fois pour diverse raison: OUI LE VIOL C'EST MOCHE ET JE SUIS CONTRE ! Je voulais juste revenir sur ce point des inégalités salariales et du niveau de présence des femmes aux postes des cadres et j'aimerais quand même préciser que lorsqu'on parle de cadre, on ne parle pas de n'importe quelle tranche salariale non plus: dans les boulots ou tu pointe au SMIC ou sur un salaire indexé sur le SMIC et/ou dans une boite soumis à une convention collective, tout le monde est à la même enseigne, ça s'est un fait et ça concerne déjà beaucoup plus de monde... Ensuite, faut comparé aussi les salaires entre un cadre homme et un autre cadre homme pour voir qu'il y a déjà des différences significatives entre deux cadres à poste équivalent, compétence équivalente, voir même sur l'ancienneté... Je parle en général, mais les boulot de cadre sont soumis à des règles de calculs bien plus "exotiques" qu'une simple indexation sur SMIC ou convention collective, y'a pas forcement de barème très officiels et tout ce fait à la méritocratie et au coup bas... Sans parler du potentiel congé maternité qui reste une réalité dans les calculs des ressources humains... Je ne défends pas la méthode, je ne cautionne pas non plus, mais je penses qu'on est sur un domaine qui dépasse un peu le simple masochisme primaire (même si ça en a l'odeur), on est plus sur un problème de gain de productivité absolue qui abouti sur des procédés très loin de l'humain... Dans la même logique tu trouveras bien souvent des travailleurs handicapés souvent oubliés, les papas à famille nombreuses (ben oui, les congés enfants malades sur une famille de 9, ça coûte), les travailleurs émigrés qui demandent plus de gestion administrative... Ton texte, je trouve qu'ils nous éloigne un peu des vrais problèmes de fond, cette logique actuelle qui oblige à compter les thunes avant le reste, la violence qui dégueule de partout et malheureusement pas seulement sur les femmes, l'éducation qui se barre des familles et de l'école, la misère sexuel qui rend les gens débiles (de tout sexe) et surtout, et c'est plus grave, ce texte encourage à la séparation des luttes entre personnes qui se sentent concernées (à la base, c'est quand même une réponse aux coups de gueule des habitués de rebellyon qui ne veulent pas être écarté des manifs féministes). Pour finir, j'te ferais remarqué que même sur Rebellyon, les réactions sont quand même plutôt tiède, voir un peu moins retenue que la mienne, alors qu'on est quand même en terrain "conquis" si je peux me permettre...

Bref, c'est un peu délicat de dialoguer de ce genre de chose ici, on va surfer entre réaction à chaud trollesque et dissertation niveaux seconde B en ce qui me concerne... Désolé si je t'ai vexé, mais je trouve ce texte déplacé et du même niveau que le débat sur le "mademoiselle" qu'on nous a pondu ces derniers temps....

@ acacia, pas de soucis pour un ch'ti café à l'occaz
Avatar de l’utilisateur
UnDo
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1279
Inscription: 25 Juil 2006, 00:41
Localisation: Lyon X Rousse

Suivante

Retourner vers Write It Yourself

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron