Végéphobie

"DIY", philosophie punk/hardcore, politique, engagement (s), manifs,etc... c'est ici qu'on débat.

Re: Végéphobie

Messagepar phil burn out » 01 Aoû 2011, 19:17

Tu me trouves super gonflé, mais j'aimerais que tu voies qu'il n'y a pas d'un côté une différence subie et de l'autre une différence choisie. C'est tellement réducteur... Je peux te parler que de mon cas, mais je suis pas devenu végétarien par choix, ou par esthétisme. Je n'ai pas eu le choix vraiment, à partir du moment où j'ai eu conscience que c'était nécessaire à mon équilibre. Que crois-tu ? que les gays sont poussés par une force intérieure logée près du trou du cul ? non, tout se passe dans la tête. Comme tout le monde. Je n'entrerai pas dans le débat de l'origine des attirances sexulles, je n'y connais rien et Freud m'emmerde.
Le grand problème des gays c'est que le sexe en soi est déjà un tabou, alors quand il est considéré déviant, bonjour le calvaire... alors que la bouffe, c'est moins tabou dans la société. Au contraire même. Mais c'est pour ça que c'est hachement dur d'aller contre les us et coutumes alimentaires, non pas parce que la bouffe est taboue, mais justement parce qu'il existe un mythe de la bonne chair française. C'est comme s'élever contre une religion.
Avatar de l’utilisateur
phil burn out
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1902
Inscription: 07 Avr 2003, 19:54
Localisation: Montagne de Reims

Re: Végéphobie

Messagepar Pab » 01 Aoû 2011, 19:17

phil burn out a écrit:
Non, pas toujours. On ne sait pas toujours comment ça va se passer, on est même parfois carrément surpris de l'omniprésence de la bidoche quand on passe le pas.


Oui je peux concevoir que quand tu deviens végétarien, tu ne penses pas à tout concrètement et souvent certains reviennent à leur ancien régime évidemment. Mais ce que je voulais dire c'est que même si la personne n'a pas pensé à tout au préalable, c'est son choix et il l'assume car personne ne l'a forcé. Et que de tout de façon, même s'il ne peut pas vivre son végétarisme, ça ne va pas lui couter sa vie. Il y a des degrés de diffultés à vivre des différences. Toutes les différences n'entrainent pas des difficultés de même importance...

phil burn out a écrit:Difficultés de l'ordre du vital ? D'accord, on règle d'abord les injustice qui sont de l'ordre du vital et le reste après ? Bon, la faim sur la planète, c'est vital ou pas ? si oui, arrêtez tous de bouffer de la viande aujourd'hui et y'aura à becqueter pour tout le monde sur la planète. Tu vois ? l'argument du puéril est vite retourné.


Je ne comprends pas bien ce que tu veux dire là (n'ose pas plutôt). J'en reviens au fait que là on comparait homophobie et végéphobie. Depuis le début, je ne parle que de ça...

phil burn out a écrit:Chacun ses priorités. L'homosexualité n'est qu'un problème de moeurs, finalement. Les 2 seules causes létales sont le suicide et le SIDA. Tu te tues tout seul, comme un grand. Désolé pour le cynisme, mais il me parait nécessaire pour passionner le lecteur...


Un ado qui se tue tout seul comme un grand, pas tout à fait, il n'est pas responsable. On peut accuser la société et le regard de l'autre. L'homosexualité (dont on parle là, je le rappelle car c'est le texte que tu as posté qui en parle largement) est ce que tu veux au font mais elle a pour conséquences que des gens se tue n'arrivant pas à l'accepter en eux. C'est quelque chose de lourd qui engage des vies. Les problèmes rencontrés par les végétariens ne sont pas du même ordre, ils sont beaucoup moins lourd et n'engage pas des vies. Je ne juge pas, je ne suis pas anti végétarien moi! C'est juste un fait.

phil burn out a écrit:Perso, ça me parait aussi important que des parents gays ou végétariens puissent élever les gosses tranquillement. N'oubliez pas que les végétariens sont encore vus comme des mormons, des sectaires, des illuminés.


Rhoooo.... je redis ce que j'ai écrit au-dessus: les végétariens sont vus comme ca ou autrement, ca n'empêche que c'est très très loin de les mettre en danger de mort et les problèmes qu'ils ont, ils les ont car ils ont fait un choix pour aller dans cette direction, c'est de leur fait.
Avatar de l’utilisateur
Pab
Fuck you, fuck la France, fuck Domenech
 
Messages: 3248
Inscription: 11 Jan 2008, 17:25
Localisation: Nantes / Rennes

Re: Végéphobie

Messagepar Pab » 01 Aoû 2011, 19:29

phil burn out a écrit:Tu me trouves super gonflé, mais j'aimerais que tu voies qu'il n'y a pas d'un côté une différence subie et de l'autre une différence choisie. C'est tellement réducteur...


Mais, tu vas me trouver gonflé ;) , tu te trompes là-dessus, je suis désolé, et j'ai bien conscience que c'est la clé de notre désaccord. Et j'ai essayé de te le montrer en soulignant les différences de degrés entre les conséquences encourues.

phil burn out a écrit:Je peux te parler que de mon cas, mais je suis pas devenu végétarien par choix, ou par esthétisme. Je n'ai pas eu le choix vraiment, à partir du moment où j'ai eu conscience que c'était nécessaire à mon équilibre.


Tu crois que tu serais mort en restant carnivore? Bien sûr que non. Toute l'humanité casiment a toujours été carnivore...depuis toujours. C'est comme ça, je ne l'invente pas, même si je suppose qu'il y a eu des sociétés végétariennes... Ca a donc été un choix, le thème de la survie, c'est autre chose.

phil burn out a écrit:Que crois-tu ? que les gays sont poussés par une force intérieure logée près du trou du cul ? non, tout se passe dans la tête. Comme tout le monde. Je n'entrerai pas dans le débat de l'origine des attirances sexulles, je n'y connais rien et Freud m'emmerde.


Beh euh, soit dit en passant, je ne crois pas que tous pds sont passionnés par la pénétrations anales hein ;-) Mais j'avoue ça sonnait bien :lol:
Tes envies et tes désirs, oui ca vient de quelque chose sur lequel tu n'as aucune prise.

phil burn out a écrit:Le grand problème des gays c'est que le sexe en soi est déjà un tabou, alors quand il est considéré déviant, bonjour le calvaire... alors que la bouffe, c'est moins tabou dans la société. Au contraire même. Mais c'est pour ça que c'est hachement dur d'aller contre les us et coutumes alimentaires, non pas parce que la bouffe est taboue, mais justement parce qu'il existe un mythe de la bonne chair française. C'est comme s'élever contre une religion.


Je suis d'accord avec ça...mais je ne vois pas le rapport avec ce dont on parlait. Et puis n'oublions pas les powerful multinationales contre lesquelles il est difficile (quel euphémisme ok) de lutter. Mais euhhh...quelles sont les difficultés qu'un végétarien rencontre? Mon frangin l'est, il ne s'achète que des trucs sans viande et il n'a aucun souci pour vivre son végétarisme...sauf parfois dans certains restaurants.
Dernière édition par Pab le 01 Aoû 2011, 19:37, édité 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
Pab
Fuck you, fuck la France, fuck Domenech
 
Messages: 3248
Inscription: 11 Jan 2008, 17:25
Localisation: Nantes / Rennes

Re: Végéphobie

Messagepar phil burn out » 01 Aoû 2011, 19:32

Pab, un ado qui veut devenir végé contre l'avis de ses parents peut tout aussi bien avoir envie de se suicider. Tous les ados sont de potentiels TS. Bien sûr un jeune qui se découvre des attirances homo peut le prendre bizarre. Là encore, ça va dépendre du cadre où il grandit. Quand ma fille de 3 ans m'a dit qu'elle avait une amoureuse, ça m'a fait sourire. Je lui ai demandé son nom, et c'est tout. Depuis elle a aussi un amoureux. On ne lui a pas dit ce qui est bien ou mal à ce sujet. Elle aurait eu 16 ans, c'était la même.

Kob, je suis assez d'accord que raccrocher ensemble des gens par leur simple régime alimentaire revient à faire un patchwork. Il y a quand même tout un tas d'expériences communes et désagréables aux gens qui suivent ce régime qu'il convient de pointer : des conneries ordinaires, de la malhonnêteté intellectuelle... Finalement, là je pense à tous ces animaux qui n'ont pas les moyens de se défendre. Là où tous les gays et les tziganes et les noirs peuvent au moins essayer de se constituer en force de résistance, les animaux restent du bétail. Eux, ils n'ont pas le choix. Eux, ils subissent. Eux sont traités comme du bétail. Ce sera ma dernière intervention sur le sujet. Merci de m'avoir lu.
Avatar de l’utilisateur
phil burn out
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1902
Inscription: 07 Avr 2003, 19:54
Localisation: Montagne de Reims

Re: Végéphobie

Messagepar Derec Tom » 01 Aoû 2011, 19:42

L'homophobie tue, le fait de ne pas trouver de sandwich végétarien dans un magasin, non.
Le parallèle avec l'homophobie, c'est non seulement dégueulasse mais aussi vouloir se poser absolument en victime. Je rejoins certains ici, c'est un choix voulu donc on s'attend plus ou moins à faire face à des difficultés.
Avatar de l’utilisateur
Derec Tom
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1757
Inscription: 31 Mar 2010, 13:49

Re: Végéphobie

Messagepar Pab » 01 Aoû 2011, 19:45

phil burn out a écrit: Finalement, là je pense à tous ces animaux qui n'ont pas les moyens de se défendre. Là où tous les gays et les tziganes et les noirs peuvent au moins essayer de se constituer en force de résistance, les animaux restent du bétail. Eux, ils n'ont pas le choix. Eux, ils subissent. Eux sont traités comme du bétail. Ce sera ma dernière intervention sur le sujet. Merci de m'avoir lu.


Oui je te suis là-dessus, étant moi aussi très attaché au monde animal qui compte beaucoup dans ma vie, et comme je l'ai dit dans mon premier message je crois, je comprends que l'on devienne végétarien pour ne pas cautionner comment sont traités les animaux, je comprends et je trouve que c'est un choix assez noble.

Autrement, oui on a fait le tour du truc je crois, pas la peine d'en rajouter 3 couches pour redire la même chose hé hé ;-)
Avatar de l’utilisateur
Pab
Fuck you, fuck la France, fuck Domenech
 
Messages: 3248
Inscription: 11 Jan 2008, 17:25
Localisation: Nantes / Rennes

Re: Végéphobie

Messagepar sal paradise » 06 Aoû 2011, 10:10

Pab a écrit:Oui je te suis là-dessus, étant moi aussi très attaché au monde animal qui compte beaucoup dans ma vie, et comme je l'ai dit dans mon premier message je crois, je comprends que l'on devienne végétarien pour ne pas cautionner comment sont traités les animaux, je comprends et je trouve que c'est un choix assez noble.


moi, c'est justement ça que je ne comprends pas.
j'ai jamais croisé un végétarien qui soit completement cohérent avec ça, jamais.
Ok, le mec ne mange pas viande, mais il porte des chaussures en cuir, se mets du déo ou du fond de teint testé sur les animaux,
prends des antibiotiques quand il a la chiasse (testé également), ne peux pas se passer plus de trois minute de son Iphone, Ipad, Mac,
de sa PS3, fume des grandes clopes, et engraisse les grands groupes débitants de boissons alcoolisées.
enfin bref, vieux débat qu'on a déjà eu 300 fois ici.
Que tu sois végé parce que t'aime pas la viande, je comprends.
Quand ça devient un "acte" politique, sociétal, pour la défense des animaux,
là je ne pige plus.
OK, on va me répondre : il faudrait vivre dans une grotte à la bougie bla bla bla...
Ben oui, si tu veux être cohérent et vraiment préserver les animaux et la planète :
GO BACK TO THE CAVES.
Avatar de l’utilisateur
sal paradise
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1350
Inscription: 21 Aoû 2005, 23:16
Localisation: 7€ de l'heure / forfait à la demi-journée

Re: Végéphobie

Messagepar huguespzzl » 06 Aoû 2011, 12:17

Sans déconner, l'idée c'est pas d'être un exemple, les exemples sont fait pour être dégommés, l'idée c'est de faire ce que tu veux/peux à son niveau, avec des idées/reflexions.
Ya pas de médailles, pas de championnat, alors oué on a tous & toutes des contradictions, heureusement.
à la rigueur ceux ou celles qui ne font pas de choix, ne se tromperont jamais, et c'est cool.

Juste discuter de ses choix, je trouve ça bien/sein, mais si c'est pour trouver la petite bête, les contradictions et uniquement détruire l'argumentaire et le choix de l'autre, il faut tuer la personne en face, et sans sourciller, elle ne te fais pas avancer, et dans ce cas, pas de quartier.

:grin:
Avatar de l’utilisateur
huguespzzl
Oï polloï, Den poullden
 
Messages: 1999
Inscription: 13 Juin 2003, 16:14
Localisation: www.puzzle-records.com

Re: Végéphobie

Messagepar sal paradise » 06 Aoû 2011, 12:41

non mais après moultes réflexions, j'ai compris pourquoi j'aime bien chercher des poux dans la tête des végétariens :
c'est parce qu'en fait je voudrais l'être mais je suis trop faible / fainéant et j'aime trop la bouffe pour ça.
Du coup je culpabilise et je veux me persuader que ça n'en vaut pas la peine.
Sérieusement.
Avatar de l’utilisateur
sal paradise
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1350
Inscription: 21 Aoû 2005, 23:16
Localisation: 7€ de l'heure / forfait à la demi-journée

Re: Végéphobie

Messagepar huguespzzl » 06 Aoû 2011, 12:54

ok, cool.

le dernier truc chouette pour ouat:
http://www.meatisforpussies.org/
Avatar de l’utilisateur
huguespzzl
Oï polloï, Den poullden
 
Messages: 1999
Inscription: 13 Juin 2003, 16:14
Localisation: www.puzzle-records.com

Re: Végéphobie

Messagepar Lord Gonzo Bastardo » 06 Aoû 2011, 12:54

sal paradise a écrit:
Ok, le mec ne mange pas viande, mais il (...) se mets du fond de teint testé sur les animaux,


métrophobie !
Avatar de l’utilisateur
Lord Gonzo Bastardo
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1359
Inscription: 27 Mai 2008, 15:52

Re: Végéphobie

Messagepar Pab » 06 Aoû 2011, 15:48

sal paradise a écrit:
Pab a écrit:Oui je te suis là-dessus, étant moi aussi très attaché au monde animal qui compte beaucoup dans ma vie, et comme je l'ai dit dans mon premier message je crois, je comprends que l'on devienne végétarien pour ne pas cautionner comment sont traités les animaux, je comprends et je trouve que c'est un choix assez noble.


moi, c'est justement ça que je ne comprends pas.
j'ai jamais croisé un végétarien qui soit completement cohérent avec ça, jamais.
Ok, le mec ne mange pas viande, mais il porte des chaussures en cuir, se mets du déo ou du fond de teint testé sur les animaux,
prends des antibiotiques quand il a la chiasse (testé également), ne peux pas se passer plus de trois minute de son Iphone, Ipad, Mac,
de sa PS3, fume des grandes clopes, et engraisse les grands groupes débitants de boissons alcoolisées.
enfin bref, vieux débat qu'on a déjà eu 300 fois ici.
Que tu sois végé parce que t'aime pas la viande, je comprends.
Quand ça devient un "acte" politique, sociétal, pour la défense des animaux,
là je ne pige plus.
OK, on va me répondre : il faudrait vivre dans une grotte à la bougie bla bla bla...
Ben oui, si tu veux être cohérent et vraiment préserver les animaux et la planète :
GO BACK TO THE CAVES.


Ca n'a strictement rien à voir Sal. Pourquoi retourner à l'âge de pierre parce qu'on prône le respect des animaux? Quel rapport...?
Personnellement, c'est juste l'idée, dans laquelle on a grandi, que l'homme n'est pas un animal ou pas tout à fait qui me débecte et que je trouve surtout totalement foireuse. C'est aussi cette idée qui donne le soit disant bon prétexte pour traiter les autres animaux comme des êtres qui nous sont inférieurs, l'unique critère de supériorité étant l'intellect tout puissant.
Qu'on bouffe de la viande, ok en ce qui me concerne, mais traiter le monde animal comme il est traité actuellement (et ça ne date pas d'hier, évidemment), ça me choque. Il est TOUJOURS BON de rappeler que l'homme est un animal...point barre.
Avatar de l’utilisateur
Pab
Fuck you, fuck la France, fuck Domenech
 
Messages: 3248
Inscription: 11 Jan 2008, 17:25
Localisation: Nantes / Rennes

Re: Végéphobie

Messagepar sal paradise » 06 Aoû 2011, 16:30

non mais je suis d'accord avec tout ça,
mon problème c'est juste que la viande c'est bon !
j'arrive pas à dépasser ça ou à m'en priver.
La charcuterie, le poulet, le boeuf...
de qualité, bien cuisiné, c'est simplement bon.
après toutes les autres considérations, c'est secondaire.
j'arrive pas à me contraindre à ne plus manger de viande, juste parce que c'est mal,
ou que ça dégrade la condition animale, je n'ai pas cette force de caractère,
pourtant au fond, je voudrais bien mais je peux point comme dirait Annie.
Avatar de l’utilisateur
sal paradise
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1350
Inscription: 21 Aoû 2005, 23:16
Localisation: 7€ de l'heure / forfait à la demi-journée

Re: Végéphobie

Messagepar Pab » 06 Aoû 2011, 16:48

Ah oui bah moi c'est pareil. :lol:
Avatar de l’utilisateur
Pab
Fuck you, fuck la France, fuck Domenech
 
Messages: 3248
Inscription: 11 Jan 2008, 17:25
Localisation: Nantes / Rennes

Re: Végéphobie

Messagepar hl » 17 Aoû 2011, 22:02

phil burn out a écrit:Extraits de "La végéphobie ou le rejet du végétarisme pour les animaux et la discrimination des personnes végétariennes. Quelques réflexions à propos des causes, des conséquences et des perspectives de lutte".


Les luttes contre les inégalités et les injustices ont toujours été menées par une minorité qui a fait entendre ses critiques et ses revendications. Plus ces critiques et revendications ont été débattues, plus la minorité s'est développée et la lutte s'est trouvée renforcée. Le débat est essentiel pour faire progresser la condition des animaux dans nos sociétés humaines. Or, les militants animalistes* savent que mettre en place un cadre adéquat pour permettre ce débat est une chose difficile, voire impossible, même - et surtout ? - dans un pays comme la France. Il devrait être possible de faire admettre une chose infiniment simple : les animaux ne veulent pas souffrir et être tués, nous n'avons pas besoin de les faire souffrir et de les tuer, donc ne les tuons pas. Et pourtant, cet argument élémentaire n'est pas saisi.


Ce n'est pas simplement parce que les humains ne veulent pas renoncer à leur plaisir de manger de la viande qu'il n'est pas entendu. C'est aussi parce que, nous, végétariens**, sommes inaudibles, parce que tout est mis en place, à l'échelle de la société tout entière, pour nous rendre inaudibles. Nous ne pouvons débattre, parce qu'on nous en empêche.





Cela peut paraître nombriliste de se dépeindre comme une minorité éclairée inaudible dans une société où nous jouissons de droits fondamentaux, dont la liberté d'expression. Néanmoins, les témoignages convergent en ce sens : dès que nous voulons mettre en avant le sort des animaux d'élevage, de quelque manière que ce soit - y compris par le simple fait de refuser la viande - nous sommes marginalisés (à des degrés divers) et tout va dans le sens d'une brutale censure. Cette dernière est perçue par les végétariens la plupart du temps, mais elle n'est que rarement identifiée. Et surtout, on a rarement réfléchi à ses conséquences. Pour la nommer, nous avons choisi de l'appeler végéphobie, en référence à la première fois qu'elle a été nommée: dans le manifeste de la Veggie Pride. Nous avons voulu étudier les différentes formes qu'elle prend et les conséquences qui en résultent, non seulement pour nous, végétariens, mais aussi pour les animaux en général. Pour être clairs, nous affirmons que la végéphobie est extrêmement nuisible aux animaux parce qu'elle bloque la diffusion des idées et pervertit le débat.


Comment définir la végéphobie ?


Ce mot est composé du suffixe « phobie » et peut être mis en parallèle avec d'autres mots formés de la même manière désignant des comportements sociaux, notamment l'homophobie. Il désigne le rejet qu'on suscite en tant que végétarien pour les animaux. Les sentiments de peur, de mépris et même de haine l'accompagnent parfois. Ce rejet est dû au fait que les végétariens posent nécessairement, même à leur insu, la question de la consommation des chairs d'animaux. C'est en tant qu'opposants à la consommation de viande, et donc à la domination humaine, que les végétariens se retrouvent en butte à des réactions violentes.

Pourquoi la comparaison avec l'homophobie ?


Parce que, de même que l'homophobie est garante d'un ordre social fondé sur l'assignation des genres masculin et féminin, sur la domination masculine et sur la contrainte à l'hétérosexualité qui en découle, la végéphobie joue le rôle de garde-fou vis-à-vis d'un système fondé sur la différenciation stricte des animaux et des humains, sur le refus de considération des intérêts des premiers et sur la domination des seconds. L'homophobie consiste en un ensemble très varié de dispositifs sociaux violents visant à réprimer (ridiculiser, décourager, invisibiliser, punir...) l'homosexualité masculine (ou une masculinité jugée insuffisamment « virile ») et féminine en tant qu'elles constituent une menace pour l'ordre genré et la domination masculine qu'il permet.
La notion de végéphobie regroupe elle aussi des comportements très variés qui visent à dissuader quiconque de remettre en cause la consommation de la chair des animaux, qui est la pratique principale et le symbole le plus important de la domination spéciste.
La végéphobie est un des aspects du refus de tout ce qui peut faire vaciller les certitudes spécistes et remettre en cause l'exploitation et la place des animaux dans notre société.


notes :


* Par souci de clarté, nous avons choisi d'appliquer les règles de grammaire traditionnelles concernant l'usage du genre masculin pour marquer le neutre, bien que nous pensions que cet usage est un reflet de la domination d'un genre (masculin) sur un autre (féminin).


** Végétarien : individu qui ne mange pas d'animaux. Les végétaliens (qui ne mangent pas non plus de laitages ni d'oeufs), en tant que personnes ne mangeant pas d'animaux, font partie des végétariens.



pourquoi ne pas assumer l'aspect "marginal" puisqu'il s'agit très souvent de ça ?
et quand je dis marginal, je dis "minoritaire"...
sinon parler de menace... ouais, pour quelques boss de chez unilever ou charal... et encore ils ont certainement une belle chiée de plans de secours pour le jour où la terre n'aura plus un bout de bifteck à se mettre sous la dent.
bref je dis des conneries j'arrête
Avatar de l’utilisateur
hl
Captain' Awesome
 
Messages: 1850
Inscription: 02 Juil 2002, 09:27
Localisation: 75009

Re: Végéphobie

Messagepar mario » 21 Aoû 2011, 18:21

D'accord avec hl, plus précisément là dessus :

hl a écrit:assumer l'aspect

+1
hl a écrit:ils ont certainement une belle chiée

+1
hl a écrit:je dis "minoritaire"...

+1
;-)

Le // entre homophobie et végéphobie il dépend de la façon dont tu considère les animaux par rapport aux humains, si tu les mets sur le même plan le // est cohérent (j'me demande si je fais avancer le truc là héhé).
Pour la censure du débat sur le végétarisme là aussi je pense que les gens qui ont écrit le texte parlent au niveau médiatique parce que si t'es végétarien tu peut bien en parler librement avec les gens, même si desfois c'est compliqué. Au niveau médiatique il y avait une pub à une époque ou 2 gars mangeaient du jambon et leur pote végétarien refusait d'en manger, mais très vite les 2 gars arrivaient à convaincre le végétarien. On nous expliquait en gros que les végétariens n'étaient eux mêmes pas convaincus par leur idées, que c'était juste du m'as tu vu et qu'au final il était façile de les faire craquer puisqu'au fond, les végétariens aiment la viande et surtout le jambon Herta comme tout le monde (CQFC de la pub à mon avis).

C'est clair que si t'as jamais réfléchi au végétarisme et à pourquoi tu manges de la viande, voir une pub comme ça ne peut que te conforter dans le fait qu'être carnivore est normal. Le pire c'est que ça te martel dans le cerveau des aprioris caricaturaux et rabaissant sur les végétariens. Après ça, quand les végétarien veulent parler de leur régime alimentaire ils partent de fait avec un handicap.
Tout est fait pour leur couper l'herbe sous le pied et là effectivement je pense qu'il y a de quoi se poser comme victime d'un truc dégueulasse. Il n'y a pas que la pub, les JT qui t'explique qu'un couple de végétarien on laissé crever leur gosse pour rester fidèle à leur régime, etc.

Le pire c'est la pub pour steak haché ou une voix off t'explique que "le bœuf on lui enlève la peau, les abats et on ne garde que le muscle!" et quelles images on nous choisi pendant la voix-off ? On nous montre une pomme que l'on pelle avec un économe, on enlève le trognon et les pépin et hop on garde un beau quart de pomme reluisant et propre.
Quelle lâcheté et bonjour la manipulation.

Évidement si on nous montrai une scène dans un abattoir avec un bœuf pendu par les pieds qui se prend un coup de tronçonneuse pour couper la tête etc, etc. Ça fait tout de suite moins vendeur héhé.
Là aussi je comprends que des végétariens soient blazés dans leurs réactions parce que tu te dis que c'est le pot de terre contre le pot de fer.
Bref on n'est pas rendu. Le jour ou un resto végétarien ouvre dans ma ville j'vous fait signe.
Avatar de l’utilisateur
mario
n° 10 dans ma team...
 
Messages: 512
Inscription: 20 Déc 2005, 21:14
Localisation: Le monde Kamasutra

Re: Végéphobie

Messagepar Le Mac' » 22 Aoû 2011, 22:12

Oublie le restau' végé à St étienne.
Avatar de l’utilisateur
Le Mac'
Luttine Youth!
 
Messages: 2633
Inscription: 02 Juil 2008, 18:14
Localisation: Lyon

Re: Végéphobie

Messagepar mario » 23 Aoû 2011, 10:37

j'y ai jamais cru de toute façon...héhé
Avatar de l’utilisateur
mario
n° 10 dans ma team...
 
Messages: 512
Inscription: 20 Déc 2005, 21:14
Localisation: Le monde Kamasutra

Re: Végéphobie

Messagepar hl » 24 Aoû 2011, 11:32

Image
Avatar de l’utilisateur
hl
Captain' Awesome
 
Messages: 1850
Inscription: 02 Juil 2002, 09:27
Localisation: 75009

Re: Végéphobie

Messagepar drakn » 17 Oct 2011, 09:39

Je viens d'arriver sur ce forum, j'ai pas eu le temps de lire tout le post, mais y'a des trucs qui m'ont fait bondir dans les 2-3 premières pages (oui j'utilise le mot bondir) :

-Sur le parallèle homophobie/vegéphobie apparement exagéré parce que les veges ne se font pas tabasser : L'homophobie ne s'exprime-t-elle que d'une manière violente physiquement? Ou aussi par des moqueries quotidiennes, l'utilisations des mots "pédé, enculé etc." dans un sens pejoratif? Par le rejet de ce mode de vie, et son invisibilisation?
Et d'ailleurs c'est bien cette violence morale qui permet à la violence physique de se développer et d'exister.


-Je fais ce que je veux, me dit pas ce que je dois manger : ton choix de manger de la viande n'est pas un choix individuel puisqu'il implique un animal qu'on va mourrir, à qui tu laisses pas vraiment le choix. (C'est un "tu" générique, d'abord je voulais écrire "tue" pour la blague, mais en fait non.


-Y'a des problèmes plus graves : On doit a tout prix hiérarchiser les luttes? On attend d'avoir finis la révolution pour se préoccuper de sexisme? C'est vrai, c'est plus simple d'avoir moins de question à se poser.
Cependant les rapports de dominations sont multiples dans notre sociétés (genrés, de classe, sexuels, racistes, spécistes etc..) et il est important de TOUS les combattre sans avoir à se justifier de combattre une domination parce qu'il existe "des choses pires".

-Et si ça se trouve tout ce que j'ai dit l'a déjà été dans les pages suivants, et ça m'enerve d'imaginer ça.


Bisous bisous quand même, et je me souhaite une bienvenue sur ce forum.


edit :et ah, ça me fait rire les non végétariens qui disent que la végéphobie existe et que c'est facile d'être vegan/végé. Mais la blague sur les végans en soirée m'a quand même fait rire.
Avatar de l’utilisateur
drakn
garde la pêche...
 
Messages: 21
Inscription: 14 Oct 2011, 23:18

PrécédenteSuivante

Retourner vers Write It Yourself

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron