SEXE : le porno

"DIY", philosophie punk/hardcore, politique, engagement (s), manifs,etc... c'est ici qu'on débat.

Messagepar monk » 19 Sep 2005, 10:18

Peter Parker a écrit:
TerrY a écrit:Seuls les abrutis voient le porno comme autre chose qu'un divertissement ou un spectacle. Les rapports sont volontairement exagérés, tout comme dans la plupart des grosses productions ciné actuellement.
A chacun de faire la part des choses, ce n'est pas parce que dans un flm de gangster je vois quelqu'un tuer gratuitement quelqu'un que je vais aller faire la même chose dans la rue.


Je suis pas d'accord là, y'a beaucoup de personnes, surtout des jeunes, qui n'ont pas le recul nécessaire pour faire la part des choses... Tu crois que y'aurait autant d'histoires de tournantes dans des caves si y'avait pas des gang bang à répétitions dans les pornos actuels ? Vraiment pas sûr... Et je crois qu'en plus cette remarque est valable pour les "films de gangsters", même si c'est à un degré moindre...


je suis peter, et phil aussi.
le problème ce n'est pas ce que NOUS - en tant d'adulte, avec le recul et l'expérience - pensons qui compte, mais ce qu'un gamin de 14 ans, sans expérience, qui se gave de cul sur le net et à la tété, pense. dans ma quote au début du sujet, les gars avait l'air vraiment déçu que les filles n'acceptent pas les positions proposées dans les films pronos ! vous voyez ce que je veux dire ?
dire que le porno propose une image "dégradante" de l'homme aussi, tout le monde s'en fout, y compris les gamins, que ça doit bien faire marrer. tout ce qu'ils veulent c'est défoncer/limer/trouer/enfoncer etc...
et finalement, ce sont les jeunes filles qui en soufrent le plus lors de leurs premiers rapports. les gamins n'ont pas forcément la patience d'apprendre et d'écouter les filles alors que c'est si facile à la télé. (parce que finalement, donner du plaisir, ça s'apprend, merci mesdemoiselles !)
la fiction ça fonctionne très bien avec les morts et les super bastons, beaucoup moins bien avec le porno, croyez moi.

je ne condamne pas le porno, il y a quelque chose de nécéssaire. mais il faut recentrer un peu le problème.
Avatar de l’utilisateur
monk
n° 10 dans ma team...
 
Messages: 397
Inscription: 10 Aoû 2002, 18:00
Localisation: under the sun

Messagepar FAFA-SAN » 19 Sep 2005, 10:26

JéErevan a écrit:je suis d'accord pour dire que la pornographie telle qu'elle faite actuellement n'est sans doute pas la meilleure façon d'apprendre la sexualité; mais je crois aussi que sans le porno il y aurait une vraie carence de représentation de la sexualité. C'est triste, il faudrait trouver autre chose.

Entièrement d'accord avec toi Jérôme.

Je rajouterais même :
Plus qu'une tentative de combler les carences des représentations de la sexualité, c'est une réelle EDUCATION A L'IMAGE qu'il faudrait mettre en place dans les écoles, qu'elle soit publicitaire, artistique, graphique, pornographique...

On vit dans un monde constellé, pollué d'images, vous trouvez ça normal que seuls les étudiants en arts aient droits à des cours de sensibilisation au language de l'image ?
Pourquoi on apprend aux enfants à lire les textes, mais pas les images, alors que de nos jours, un gamin consomme bien plus de films/Tv/internet que de livres !!

Cette carence s'explique facilement. Une personne qui ne peux pas analyser une image se laissera manipuler par l'image (c'est pour celà qu'un blockbuster Américain fonctionne sur un public "ciblé", c'est pour celà que la publicité fait de "nous" ce qu'elle veut).
***désolé pour cette théorie du complot, mais il y a un peu de ça***
FAFA-SAN
 

Messagepar MUSH » 19 Sep 2005, 12:13

Peter Parker a écrit:Tu crois que y'aurait autant d'histoires de tournantes dans des caves si y'avait pas des gang bang à répétitions dans les pornos actuels ? ...


…ou de trop de mauvais clips r'n'b ultra sexistes…
Avatar de l’utilisateur
MUSH
Double Poney
 
Messages: 174
Inscription: 13 Nov 2003, 13:14

Messagepar sal paradise » 19 Sep 2005, 12:42

bon, et bien après toutes ces bonnes paroles, moi je vais aller me détendre devant un bon film de b....
Avatar de l’utilisateur
sal paradise
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1350
Inscription: 21 Aoû 2005, 23:16
Localisation: 7€ de l'heure / forfait à la demi-journée

Messagepar acacia » 19 Sep 2005, 19:30

soyons plus explicite:

l'industrie du porno n'est qu'un élément dans la perpétuation d'un système d'opression : l'hétéro-patriarcat...

autour de la question du porno dans ce topic, on a bien vite évacué le fait d'interroger les images, les scenes, figures, procédés récurrents, pour se complaire dans un discours un peu libéral qui dit :
"il ne faut pas diaboliser le porno"

la question n'est pas de diaboliser ou non les représentations de la sexualité, ni de les censurer ou pas.

Nous vivons dans un système de domination des hommes sur les femmes, des hétéros sur les autres formes de sexualité...
ça me donne envie de vous poser une question, notamment pour les mecs, dont moi, qui sont majoritaires sur ce forum, je crois:
par exemple, est-ce que le fait que le coït, la pénétration si vous préférez soit constamment représenté comme LA finalité de la relation sexuelle, dans le porno comme dans toutes nos représentations culturelles de la sexualité, n'a pas influencé ta sexualité?

moi, si.
je me rends compte que depuis que j'ai découvert la masturbation, les images fantasmatiques récurrentes qui me viennent/venaient (ça change, doucement) étaient de pures images de baise hétéro et seul l'évocation imaginaire des pratiques pénétratives parvenait à me faire jouir. Peut etre pas la meme chose pour vous, mais j'aimerais entendre votre vécu la dessus.

En quoi est-ce que ces representations conditionnent notre imaginaire?
JéErevan tu parles de ce que le porno peut t'apporter en termes de désinhibition, d'idées de jeux sexuels, mais en quoi le porno nous aliene? je les trouve tristes, les pratiques du porno, elles évacuent l'idée meme que l'on peut jouir par d'autres moyens que la stimulation de sorganes géniatux, l'idée meme de prendre du plaisir sexuel sans que la jouissance en soit la fin, BAM.

Quant au fait que les images du porno alienent egalement les hommes, oui, mais les hommes y ont, quasi toujours, le role dominant.
Ce n'est pas la même chose d'etre représenté en dominant ou en dominé. Les dispositifs d'alienation ne sont pas les mêmes. Je place le porno à égalité avec la pub, l'éducation, l'école, un dispositif de plus d'opression des femmes dans le panel dont dispose cette société, une aliénation pour les deux genres.

http://kropot.free.fr/SRichard-Bessettes.htm
j'ai déja posté ce lien mais il n'ya pas eu de réaction.
j'aimerais bien en discuter

pfff j'ai l'impression ça me limite de m'exprimer sur un forum, j'espere tout ca est assez clair...

a +[/list]
Avatar de l’utilisateur
acacia
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1569
Inscription: 15 Aoû 2005, 19:25
Localisation: middle of nowhere

Messagepar phil burn out » 19 Sep 2005, 21:26

Bien sûr que la question qui se pose est celle de la censure, au moins pour les ados. Comme du reste dire que la culture n'est faite que d'aliénation ne fait que déplacer le débat dans des affres pseudo-révolutionnaires (cf lien vers "La pornographie
ou la dominance sexuelle rendue sexy... "). Je m'explique : toute la culture "Cul" s'adresse clairement à une clientèle adulte, qq soient ses opinions politiques d'ailleurs, et pas à des jeunes sans expérience sexuelle. La question qu'on se pose dans ce topic est donc "faut-il permettre à un autre public d'accéder à des images qui peuvent le choquer, induire de fausses représentations, ou bien le laisser grandir en découvrant le monde tel qu'il est - et non pas tel que ses parents du djeuns voudraient qu'il soit ?"
Bien sûr que le monde du X (films, magazines, web, etc.) ne valorise pas toujours l'image de la femme. Il n'en reste pas moins un domaine de création, de fantasmes, d'imaginaire. Pour mémoire, même une civilisation comme celle de l'Inde qui a rendu le sexe "noble" n'a pas mis les Femmes à égalité des Hommes dans la société.
Il se trouve que la Culture du X reflète la vie sexuelle actuelle. Elle est peut-être très simpliste, charnelle, sans fantaisie, mais ce n'est pas un modèle à suivre. La culture n'est qu'un reflet des usages, elle n'est pas un conditionnement. Les usages, questionnés ou pas, appartiennent à touTEs, alors que le conditionnement dépend d'une structure hiérarchique.
J'ajoute pour finir que je me passe très bien de films porno, j'ai du en voir 2 dans ma vie y'a 20 piges. Par contre j'ai eu l'occas de bosser sur des salons X.
Avatar de l’utilisateur
phil burn out
Je suis trop haut pour les clashs, renoi
 
Messages: 1914
Inscription: 07 Avr 2003, 19:54
Localisation: Montagne de Reims

Messagepar JéErevan » 19 Sep 2005, 23:27

acacia a écrit:moi, si.
je me rends compte que depuis que j'ai découvert la masturbation, les images fantasmatiques récurrentes qui me viennent/venaient (ça change, doucement) étaient de pures images de baise hétéro et seul l'évocation imaginaire des pratiques pénétratives parvenait à me faire jouir. Peut etre pas la meme chose pour vous, mais j'aimerais entendre votre vécu la dessus.

En quoi est-ce que ces representations conditionnent notre imaginaire?
JéErevan tu parles de ce que le porno peut t'apporter en termes de désinhibition, d'idées de jeux sexuels, mais en quoi le porno nous aliene? je les trouve tristes, les pratiques du porno, elles évacuent l'idée meme que l'on peut jouir par d'autres moyens que la stimulation de sorganes géniatux, l'idée meme de prendre du plaisir sexuel sans que la jouissance en soit la fin, BAM.

[/list]


oui notre imaginaire est influencé entre autres par le porno...mais comment veux tu qu'il en soit autrement??? notre imaginaire ne se construit pas tout seul ! c'est un non sens ! l'imaginaire est culturel : on porte en nous notre culture, des représentations qui existent depuis des siècles, on nous les transmet...
Je trouve toujours ça hallucinant les gens qui découvrent qu'on est conditionné...ben ouais on est conditionné par un tas de trucs, par le langage (au fait pourquoi on parle comme ça?), par l'apprentissage de la marche (au fait pourquoi on marche comme ça ?), de l'affection (au pourquoi on aime comme ça?)....c'est quoi la différence entre du conditionnement et de l'éducation/ de la socialisation?
et ne crois pas que je réduise le débat : le problème du conditionnement c'est qu'il est bien souvent "naturalisé", qu'il va de soi....et c'est en général ce qu'on dénonce; mais, encore une fois, où est la limite entre ce qu'on croit être conditionnement, corps étranger imposé en nous par la société pour nous faire marcher droit, et un élément de ce qu'on est "réellement", dont on a besoin pour être nous même ?
Bref, toi même peux tu me dire avec certitude que la nature de tes fantasmes ai été conditionnée par les pornos ? et si, oui, comment établis tu le lien causal? c'est pas évident à dire d'autant que les fantasmes ça touche à l'intime, ça touche au plaisir....c'est l'expression d'un inconscient aussi bien collectif qu'individuel...comment fais tu la part des choses? explique moi je t'en prie...
pour ma part, je pourrais pas répondre, franchement....
puisqu'on parle de nos expériences...pour moi les pornos ça n'a jamais été la réalité même quand j'étais jeune : je veux dire j'en ai regardé, ça m'excitait (même si au bout d'un moment...), mais jamais je me suis dit "quand je ferais l'amour ça sera comme ça"...bon après je dis pas qu'il y avait pas un peu d'éducation punk là dessous; c'est pour ça que je trouve que c'est bien qu'il y ait une relativisation du porno, mais pas une critique moralisatrice qui se cache derrière un argumentaire de "conditionnement"....parce que c'est clair que les critiques du porno sont extrêmement moralisantes (version chrétienne tant qu'à faire): culpabilité d'un rapport au corps instrumentalisé, critique de la marchandisation, culpabilité d'un corps sexué tout simplement....
y a pas de vérité nue derrière le conditionnement...ou si plutôt il y en a une : la vérité nue de nos corps, animaux, de nos hormones qui sont là de toute façon...mais il n'y a pas cette sorte de solution miracle pour que tout aille mieux, pour qu'on fasse tout mieux...
y a juste des nouveaux arrangements tout aussi arbitraires que les autres à inventer. Alors inventons les ok, mais pas de manière moraliste
Avatar de l’utilisateur
JéErevan
Faudrai' qu'jarrête de bédave, que j'arrête de pillave
 
Messages: 767
Inscription: 16 Fév 2005, 23:39
Localisation: saint etienne

Messagepar hl » 19 Sep 2005, 23:48

Le prochain débat que je lance, en collaboration avec Alain Finkielkraut :

FAUT-IL PARLER D'UN RACISME ANTI-BLANC ?
Avatar de l’utilisateur
hl
Captain' Awesome
 
Messages: 1850
Inscription: 02 Juil 2002, 09:27
Localisation: 75009

Messagepar nekromonkizz » 23 Oct 2005, 01:46

MUSH a écrit:
Peter Parker a écrit:Tu crois que y'aurait autant d'histoires de tournantes dans des caves si y'avait pas des gang bang à répétitions dans les pornos actuels ? ...


…ou de trop de mauvais clips r'n'b ultra sexistes…


ou simplement d'un dialogue famillial inéxistant sur ce sujet (le sexe, pas les tournantes...), mais il est vrai que le rap et tous ses codes actuels n'arrangent vraiment pas les choses...


une chose est sûr dans ce débat : les ado ont BESOIN d'éducation sexuelle, et pas celle qu'on dispense en cours (la reproduction quoi). il FAUT ABSOLUMENT instaurer un dialogue autour du sexe! sans quoi la situation va dégénérer de plus en plus (on en est déjà à voir des string pour fillettes dans les magasins... :shock: )
Avatar de l’utilisateur
nekromonkizz
n° 10 dans ma team...
 
Messages: 427
Inscription: 07 Fév 2005, 18:22
Localisation: reims

Messagepar unpink » 24 Oct 2005, 14:48

wawa a écrit:Et je rajoute, que c'est avec des posts comme celui de vincent qu'on ne fait pas avancer les choses. Mais si tu n'es pas d'accord avec moi, c'est ton droit ! Moi mon avis, il est là
Après si avec tout ce que j'ai posté on ne me comprend pas, et qu'on me réponde des trucs pareils bah qu'est que tu veux que je te dise...


va jeter un oeil sur ce forum où y ' a un débats assez contructif sur la pornographie comprenant une majorité de femmes ça te donnera peut-être des pistes pour exprimer plus clairement tes idées vis à vis du porn car pour l'instant on sait que t' es contre mais t'as pas trop d'argumentaire...
http://www.feministes.net/forum/detail. ... age=1&vu=1[/url]
sinon je suis ok sur le fait que l'apprentissage sexuel ne doit pas se faire en mattant des films pornos par contre il y a des essais de films qui se voulent éducatifs qui sont sortis - y a 3 vol "Sexualité mode d'emploi"

extraits:
"Au fond qu'est ce qui me gene le plus dans la pornographie ? Est ce la domination homme/ femme qui y est omnipresente ? pas vraiment car dans les films gays ou lesbiens, il y a aussi cette domination. l'ejaculation faciale est omnipresente dans les films gays ; Deleu parlait de l'obsession du sperme.
Le plus choquant est que la sexualité est représentée comme sale. Prenons une pub de site Internet pour un site X : "salope qui aime se faire prendre par tous les trous".
Le vocabulaire vulgaire n'est pas en soi génant ; ce qui gene c'est de considérer a priori qu'une femme aimant la penetration vaginale, anale et buccale est une salope (a remplacer par chienne en chaleur, putain etc etc).
On a besoin d'interdits dans tous les domaines et presenter des choses somme toutes banales comme sales, interdites font croire au spectateur qu'il y a la des interdits majeurs : regardez ce que ces femmes font, vous n'en verrez jamais le quart dans la realité.
La spectatrice aura plus de mal a s'identifier a cela ; qui a envie de se voir sous la forme d'une salope ? si elle le fait elle considere a priori qu'elle en est une ; le sexe est donc quelque chose de degradant. si vous pratiquez cela et qu'en plus vous aimez, vous n'etes pas dans la majorité....
"

"Le porno n'est pas génant en soi, le coté extreme du porno ne l'est meme pas ; ce qui l'est c'est de présenter comme sales tout ce qui y est fait. Après tout, une éjaculation faciale pourquoi pas ? Est ce si choquant au fond ? non ce qui l'est ce sont les mots autour, la fille présentée come une salope consentante.
Le porno a magnifiquement réussi a salir le sexe, et à rendre à la fois transgressives et banales - pas facile pourtant - des pratiques qui ne sont ni l'un ni l'autre....
"
Avatar de l’utilisateur
unpink
Double Poney
 
Messages: 167
Inscription: 05 Oct 2002, 14:18

Précédente

Retourner vers Write It Yourself

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités